Titrologie 13 Oct 2020 : «Allez dire à nos parents que ADO est Baoulé»

Titrologie du 13 octobre 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 13 octobre 2020 à 08:30 | mis à jour le 13 octobre 2020 à 09:17

La Titrologie du 13 octobre 2020 fait écho de la passe d'armes entre Guillaume Soro et le chef de la diplomatie française. Le meeting de l'opposition, du week-end dernier et la précampagne d'Alassane Ouattara dans le Nord ivoirien ont également retenu l'attention de la presse ivoirienne.

Titrologie : « Soro ne lâche pas Le Drian »

À moins de trois semaines de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020, "Les cartes d'électeur distribuées à partir de demain", annonce Fraternité Matin. Pour Le Bélier, il s'agit d'"une tempête électorale imminente". Le Jour Plus annonce ce qui se trame au sein du RHDP : "Ouattara lance sa campagne à l'américaine à Bouaké, le vendredi. Le ministre Brice Kouassi indique pour ce faire : "N'ayez donc pas peur, nous gagnerons ces élections au calme." Avant de lancer dans Le Rassemblement : "Allez dire à nos parents que ADO est Baoulé." "Forte pression sur le régime Ouattara", croit savoir Le Bélier intrépide, avant de lancer : "Rira bien qui rira le dernier".

Dans le même temps, "Une folle rumeur annonce l'évasion de plusieurs militaires", apprend-on de Soir Info. Le Quotidien d'Abidjan explique pour sa part "Pourquoi le régime tremble". Le Temps fait pour savoir qu'un sondage réalisé par le Conseil africain des Médias place "Gbagbo en tête". "L'opposition prise en flagrant délit de mensonge », réplique Le Matin.

Guillaume Soro, exilé en France, s'empoigne avec le ministre français des Affaires étrangères. "Soro ne lâche pas Le Drian", écrit à sa une L'Inter. "La France recadre Guillaume Soro", croit savoir L'Expression. Pour Abidjan 24, "La France veut frapper très fort, Soro risque gros à Paris". "Soro est le cauchemar des cadres du RHDP", lance Touré Lanciné sur Générations nouvelles.

Le Nouveau Courrier met l'emphase sur "Ce que cache le déploiement massif des gendarmes à Bonoua, hier". "De graves révélations sur Amon Tanoh", indique Abidjan 24. "Bacongo répond à Amon Tanoh", dans les colonnes de Le Patriote. Mais Le Nouveau Réveil est formel : "Qui cible Amon Tanoh, cible l'opposition unifiée." Ange Dagaret, délégué PDCI de Cocody, se veut plus incisif contre le chef de l'Etat : "Ouattara, un houphouëtiste qui fait la guerre aux Ivoiriens". Notre Voie explique de son côté "comment le pouvoir a peur du jeu démocratique."





Articles les plus lus