Mali : Un camp militaire attaqué, 12 soldats tués

Le Mali frappé par une double attaque terroriste
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 octobre 2020 à 20:22 | mis à jour le 13 octobre 2020 à 22:58

Une attaque meurtrière a été perpétrée au Mali contre un camp militaire à Soukoura, une commune située dans la localité de Mopti, la cinquième région administrative du pays. Le bilan établi fait état de douze militaires tués et neuf terroristes abattus.

Le Mali frappé par une double attaque terroriste

L'attaque menée contre l'armée du Mali est survenue dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 octobre 2020, selon l'armée malienne qui évoque une "attaque terroriste". Comme l'indique l'Agence France Presse (AFP), les assaillants "sont arrivés à moto, et à bord de véhicules" avant d'ouvrir le feu. Le bilan indique neuf morts et des blessés.

Le renfort qui a été dépêché sur le lieu de l'attaque a été pris sous les feux des terroristes qui ont utilisé une "explosion d'un engin improvisé et une embuscade". À en croire l'armée malienne, neuf terroristes ont été abattus et grâce à l'aviation militaire, deux véhicules appartenant aux assaillants ont été détruits. Du côté des militaires maliens, on dénombre trois morts et des disparus. Mais les autorités militaires soulignent que ce bilan est provisoire.


Il faut noter que cette double attaque d'une position de l'armée au Mali intervient à quelques jours de la libération de l'opposant malien Soumaila Cissé et de l'otage française Sophie Pétronin le jeudi 8 octobre 2020. Par ailleurs, 200 djihadistes ont également été remis en liberté. Le site dw.com, qui cite Lemine Ould Mohamed Salem, journaliste mauritanien et spécialiste des questions djihadistes, avance que la somme de dix millions d'euros a été touchée par le GSIM (Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans). Toutefois, l'information n'a pas été confirmée par les autorités du Mali tout comme l'Élysée.




Articles les plus lus