Une équipe de l’OMS est arrivée jeudi en Chine, à Wuhan (centre) où le virus a pour la première fois été signalé fin 2019. Cette équipe de l’OMS est composée de 10 scientifiques de différentes nationalités et sera chargée de remonter aux origines du Covid-19.

L’équipe de l’OMS devrait passer six semaines en Chine

« Au départ, il est venu forcément de l’extérieur de Wuhan. Il est entré dans la ville sur des animaux ou des humains qui travaillaient à l’extérieur. On ne sait pas si le virus existe tel quel chez l’animal ou s’il s’est formé lors d’une co-infection de deux virus sur un sujet. On va essayer de se rapprocher au plus près de l’une des deux hypothèses », a confié à 20Minutes.fr, Jean-Claude Manuguerra, responsable de la cellule d’intervention biologique d’urgence de l’Institut Pasteur.

« On prend l’hypothèse que ce virus vient d’un animal. Il faut trouver comment s’est fait le passage aux humains », explique Jean-Claude Manuguerra.

« Sur ce genre d’enquête, on va voir comment les choses se font, on pose des questions à différentes personnes pour recouper; on se renseigne sur les premiers cas de pneumopathies atypiques dans la région. Il n’y a pas que les données brutes. Le fait d’interroger des êtres humains est aussi très important », fait savoir le virologue.

Le Heilongjiang, province limitrophe de la Russie, a ainsi proclamé mercredi un « état d’urgence » épidémique. Ses quelque 37,5 millions d’habitants ont reçu pour consigne de rester dans la province sauf cas d’urgence et d’annuler tout rassemblement prévu.

Une des villes de la province, Suihua, qui compte sur son vaste territoire, plus de 5 millions d’habitants, a été placée en quarantaine lundi. Les habitants doivent rester chez eux et les transports publics ont été suspendus.

Une équipe de l’OMS Wuhan: Premier mort du Covid-19 depuis huit mois

La mission des enquêteurs de l’agence onusienne de l’Organisation mondiale de la Santé, venus du Japon, du Danemark, du Vietnam ou d’Allemagne, et spécialisés en épidémiologie, zoologie, santé publique ou en virologie, devrait durer entre cinq et six semaines.

Sur place, ces scientifiques devront remonter le fil de l’épidémie. « C’est comme un travail d’enquête de police. Il faut aller sur le terrain », explique le virologue Jean-Claude Manuguerra, lui-même envoyé par le passé au Moyen-Orient pour enquêter sur le coronavirus Mers.

La Chine a enregistré jeudi 14 janvier 2020, un nouveau décès lié au coronavirus dans la province du Hebei. Il s’agit du premier mort du Covid-19 annoncé en huit mois par les autorités du pays.

En Chine continentale, le dernier décès lié à la pandémie datait de mai 2020. À en croire le bilan officiel, désormais 4 635 personnes dans le pays ont succombé au Covid-19. Jeudi, les autorités sanitaires chinoises ont par ailleurs fait état de 138 nouvelles contaminations. Il s’agit du bilan quotidien le plus élevé depuis mars dernier.