Dans l’attente du verdict de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) sur l’acquittement de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, Abidjan retient son souffle. Accusé de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 au cours des violences post-électorales en Côte d’Ivoire, Gbagbo est le premier ex-chef d’État à être jugé devant la CPI.

CPI: Ce qui attend Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ce 31 mars à La Haye

La chambre d’appel de la CPI rend ce mercredi 31 mars 2021 son verdict sur l’acquittement en première instance de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et de son ex-coaccusé Charles Blé Goudé.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, accusés de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, seront ainsi situés sur leur avenir judiciaire.

Deux options se présentent aux juges conduits par le Nigérian Chile Oboe-Esuji. D’abord, qu’ils pourraient soit confirmer l’acquittement prononcé en première instance; ce qui mettrait définitivement fin à ce procès qui dure depuis une décennie.

Soit annuler cette décision; ce qui ouvrirait les portes à un nouveau procès, comme souhaité par la procureure gambienne, Fatou Bensouda.

En attendant la décision des juges de la Chambre d’appel, prévue sur le coup de 15 h ce mercredi 31 mars, les regards des Ivoiriens, notamment ceux des militants du Front populaire ivoirien (FPI), parti fondé par l’ex-chef d’État ivoirien, sont actuellement rivés vers La Haye.

Pour Michel Gbagbo, fils de l’ancien Président ivoirien, quel que soit le verdict, il y aura forcément un impact sur le processus de réconciliation nationale qui, faut-il le souligner, bat de l’aile en raison des crises récurrentes traversées par la Côte d’Ivoire depuis deux décennies.

« Nous sommes à une heure historique importante. En effet, le 31 mars 2021, la chambre d’appel de la Cour Pénale internationale (CPI), statuera définitivement sur l’acquittement prononcé en janvier 2019 en faveur du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé. Nous sommes convaincus que cette décision aura un impact considérable sur la réconciliation nationale, car si elle relève de la confirmation de l’acquittement, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé pourront nous revenir et ainsi contribuer de façon décisive à l’ouverture d’un dialogue franc », estime le député fraîchement élu de la commune de Yopougon.

« Le peuple de Côte d’Ivoire attend depuis 10 ans et avec une confiance indéfectible que la vérité et la justice lui soient rendues. Nous demandons alors à tous de rester attentifs à la proclamation du délibéré des juges », déclare Michel Gbagbo.

Libéré sous conditions, Laurent Gbagbo vit à Bruxelles en Belgique, en compagnie de sa seconde épouse, Nady Bamba. Quant à Charles Blé Goudé, ex-chef de la galaxie patriotique et dernier ministre de la Jeunesse du président Laurent Gbagbo, il séjourne à La Haye, en Hollande.

Les deux Ivoiriens espèrent regagner la Côte d’Ivoire au plus vite, en cas d’une décision en faveur de leur acquittement définitif.

faire de la publicité afrique-sur7