Chine : Afflux de touristes chinois au Maroc pour la fête du Printemps

Des touristes chinois au Maroc
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 28 février 2018 à 16:47 | mis à jour le 28 février 2018 à 17:01

Lors du Nouvel An chinois, à Chefchaouen, l'un des sites touristiques les plus prisés du Maroc par les touristes chinois, l'espace dînatoire du restaurant chinois local qui peine à atteindre les 100 mètres carrés accueille tant bien que mal plus d'une centaine de Chinois, alors qu'encore davantage patientent à l'extérieur.

Le Maroc, une véritable attraction pour les touristes chinois

« Patron, vous m'apportez mon poulet kung pao ? » « Patron, mes nouilles au bœuf sont prêtes ? » À cette heure de grande fréquentation, certains touristes chinois trépignent d'impatience en attendant que leur commande soit servie.

Face à l'immense afflux de touristes chinois au Maroc pour la fête du Printemps, le restaurant, qui a ouvert ses portes en mai 2017, est débordé. La restauratrice raconte à Xinhua que pendant les vacances de la fête du Printemps, les affaires vont bon train.

Un autre restaurateur chinois basé à Fès, la grande ville centrale du Maroc, fait part de « désagréments bienvenus ». Le personnel du restaurant raconte que pour la fête du Printemps, de nombreux touristes chinois faisaient la queue tous les jours pour dîner.

Dans un hôtel cinq étoiles de Fès, Hamid, un réceptionniste, explique qu'un grand nombre de touristes chinois sont arrivés récemment.

À Marrakech, au sud du Maroc, les cars remplis de touristes chinois sont partout lors de la fête du Printemps.

Au jardin Majorelle, la célèbre attraction touristique, deux jeunes femmes originaires de Ningbo, ville située dans la province du Zhejiang, à l'est de la Chine, confient à Xinhua qu'elles ont choisi le Maroc comme destination pour les vacances de la fête du Printemps pour goûter à l'exotisme arabe de ce pays. Elles ont voyagé pendant 15 jours en suivant l'itinéraire touristique classique, visitant Casablanca, Marrakech, le Sahara, Fès, Chefchaouen et Tanger.

En plus de l'itinéraire classique que choisissent beaucoup de gens, les touristes chinois laissent aussi des traces de leur passage dans d'autres villes touristiques tel qu’Essaouira, Tétouan ou Ifrane.

Wang Shuo, directeur commercial chez China international Travel Service, explique à Xinhua que de plus en plus de Chinois souhaitent se rendre au Maroc ses dernières années, notamment pour les vacances de la fête du Printemps et de la fête nationale qui sont les deux périodes de grande fréquentation.

Le Maroc a décidé de dispenser les ressortissants chinois de faire une demande de visa pour entrer sur le territoire marocain à partir de juin 2016. Depuis lors, le nombre de touristes chinois se rendant au Maroc a considérablement augmenté.

Lors du Forum de coopération touristique entre la Chine et le Maroc qui s'est tenu à Casablanca début février, le ministre marocain du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l'Économie sociale Mohamed Sajid a déclaré que le pays comptait attirer près de 500 000 touristes chinois chaque année d'ici 2020.

M. Sajid a par ailleurs déclaré que le Maroc travaillait à l'amélioration des hôtels, des infrastructures de transport et de l'accueil des touristes. Il a par ailleurs dit que des négociations étaient en cours pour mettre en place des vols directs entre le Maroc et la Chine, un élément clef pour améliorer l'attractivité du Maroc auprès des touristes chinois.

(Source : Quotidien du Peuple)



Articles les plus lus