Guinée Equatoriale : Suppression de visa pour les ressortissants de la Tunisie

Fin de visa pour les tunisiens se rendant en Guinée Equatoriale
Par NGUEYAP ROMUALD
Publié le 05 mars 2018 à 16:23 | mis à jour le 05 mars 2018 à 16:32

Les ressortissants tunisiens n’auront plus besoin de visa pour se rendre en Guinée Equatoriale. C’est l’une des principales retombées de la récente visite d’état du président équato-guinéen Obiang Nguema Mbasogo en Tunisie.

Fin des visas pour les tunisiens se rendant en Guinée Equatoriale

Le Mardi 27 février 2018, le président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a annoncé l’ouverture prochaine d’une ambassade de son pays en Tunisie, et ce, dans le cadre du réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays « frères ».

Au cours de son entretien avec le président de la République de Tunisie Béji Caïd Essebsi, il a informé de la suppression des visas pour les citoyens tunisiens désireux de se rendre en Guinée Équatoriale.

De la parole aux actes, cette visite d’Etat a été ponctuée par la signature de huit (08) accords, dont un spécial en matière de coopération touristique entre le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères et de la Coopération Simeon Oyono Esono Angue.

Les sept (07) autres accords de coopération concernent un Mémorandum d’entente sur les consultations politiques; un accord de coopération en matière de formation professionnelle et d’emploi; un protocole d’accord en matière de santé; un accord de coopération dans le domaine de l’eau; un accord de coopération dans le domaine agricole; un accord de coopération dans le domaine du développement technologique et industriel et un mémorandum d’entente en matière de promotion de la femme et de la famille.

Suppression de visa, une aubaine pour Tunisair

Cette forte décision politique sonne comme une opportunité à saisir pour Tunisair. La compagnie nationale s’est en effet lancée depuis l’an dernier à la conquête de l’Afrique subsaharienne avec l'ouverture de plusieurs lignes et un ambitieux plan d’expansion vers de nouvelles routes.

Après Conakry en Guinée et Cotonou au Bénin en 2017, Tunisair envisage de s’étendre à Khartoum au Soudan en 2018 avec une possibilité de prolongation vers Addis-Abeba en Éthiopie et Nairobi au Kenya. La compagnie prévoit également les dessertes de Douala (Cameroun) avec une extension vers Libreville (Gabon) et N’Djamena (Tchad).

La levée des restrictions de visa pourra donc amener les responsables de Tunisair à lorgner un peu plus le marché de la Guinée Equatoriale, pays d’Afrique centrale, qui s’est fortement modernisé au cours des dernières années grâce à son Plan national de développement économique et social, qui a impliqué des investissements publics très importants dans le secteur du tourisme.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Dj Arafat: Le medecin de la clinique explique tout sur sa mort
04