Burkina: Geoffroy Yogo démissionne de la Garde de sécurité pénitentiaire

Geoffroy Yogo lève le voile

Le directeur général de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP), Geoffroy Yogo, en fonction depuis avril 2017, a présenté lundi sa démission au ministre de la Justice René Bagoro qui l’a acceptée, a annoncé le ministère dans un communiqué.

Geoffroy Yogo a démissionné lundi de son poste de directeur général

"L’inspecteur divisionnaire Geoffroy Yogo, a présenté sa démission de sa fonction de directeur général de la Garde de sécurité pénitentiaire (au) ministre de la justice (ce) lundi", a indiqué le communiqué signé de la direction de la communication.

M. Bagoro "a accepté sa démission et lui a traduit toute sa satisfaction pour les acquis engrangés" depuis sa prise de fonction le 11 avril 2017, tout en saluant "son sens élevé de la responsabilité et son souci de préserver l’intérêt général en présentant sa démission pour favoriser la reprise des activités dans les maisons d’arrêt et de correction", a poursuivi la note.

Le 31 décembre 2018, les éléments de la GSP ont manifesté devant la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) pour entre autres réclamer l’annulation de la révocation de leurs 10 collègues membres du Syndicat national des Gsp et exiger la démission de M. Yogo, "avant toute reprise de service", accusé d’être responsable de la crise au sein de cette corporation.

Les Gsp ont entamé une grève depuis octobre 2018, avec pour conséquence la suspension des escortes des détenus pour les audiences et auditions.