Côte d'Ivoire : Absente de Bouaké, Simone Gbagbo s'adresse aux femmes

Le message de Simone Gbagbo aux femmes

Officiellement invitée à la célébration de la Journée Internationale de la Femme (JIF) autour du thème : "le numérique, une solution pour l’autonomisation de la femme", Simone Gbagbo n'a pas effectué le déplacement à Bouaké, le 8 mars 2019, aux côtés de Dominique Ouattara, Henriette Bédié et plusieurs femmes membres du gouvernement. L'ancienne première dame a néanmoins adressé, via sa page Facebook, son message aux femmes ivoiriennes, africaines et celles du monde entier.

L'intégralité du message de Simone Gbagbo aux femmes

En cette journée, internationale de la femme, je salue les femmes de toute la Côte d'Ivoire, de toute l'Afrique et de tout le monde entier. Cette année, notre journée est célébrée autour du thème : « le numérique, une solution pour l’autonomisation de la femme».

Ce thème arrive à propos, parce qu’il est malheureusement établi qu’il existe une disparité entre les hommes et les femmes dans l’utilisation des TIC. Certes déjà, via le téléphone portable, les femmes effectuent leurs transactions commerciales ; accèdent à des plateformes qui leur permettent d’accroître leurs connaissances sur des questions de bien-être, de santé, de planification familiale; apprennent les chiffres pour pouvoir reconnaître et composer des numéros, effectuant ainsi un premier pas vers l’alphabétisation, mais force est de reconnaitre que le nombre de femmes concernées par l’usage quotidien des TIC reste marginal.

Les TIC constituent un important levier, pour le développement économique et sociaI de nos nations. Nos pays peuvent accélérer le rattrapage de leur retard de développement grâce aux TIC et accéder à leur souveraineté. Le combat pour la souveraineté de nos nations, la lutte pour l’encrage du panafricanisme, n’incombe donc pas seulement aux hommes ou femmes politiques, mais résulte aussi de l’indépendance économique, scientifique et sociale de chaque citoyen.

Je me réjouis donc du choix de ce thème et j’ai l’assurance que, toutes les activités organisées autour de cette journée, les conférences et les débats, permettront certainement aux femmes de prendre davantage conscience du bénéfice personnel qu’elles peuvent tirer des TIC, mais aussi du fait qu’elles tiennent entre leurs mains, leur destin, et partant, celui de leurs pays respectifs.

Femmes de tous horizons, il est donc temps de vaincre nos peurs du numériques, nos complexes vis-à-vis des TIC.

Très bonne fête à toutes.

Que le Seigneur Jésus vous bénisse toutes.

Simone Gbagbo