Cinéma : Boots Riley mélange les genres avec sa comédie glauque

Boots Riley a osé avec ce nouveau film

Il s’agit d’une comédie satirique, façon Hollywood, avec quelques-uns des meilleurs acteurs en la matière. On peut ainsi résumer « Sorry To Bother You » de Boots Riley, mais vous ferez une erreur en vous contentant de cela.

L'histoire cocasse de Boots Riley

Comédie satirique écrite et réalisée par Boots Riley, son tout premier, « Sorry to bother you » va vous faire rire, mais vous allez aussi être amené à vous interroger sur pas mal de choses. Le film nous plonge en effet dans l’ascension professionnelle de Cassius Green, interprété par Lakeith Stanfield. Lorsqu’il décroche son job de télémarketeur, le jeune homme n’en est qu’au début d’une ascension fulgurante dans sa vie professionnelle et par ricochet sa vie personnelle.

Tout va bien, tout va même trop bien. Entre les opportunités les plus folles qui l’appellent de vive voix et sa conscience qui le gronde pour ses méthodes peu catholiques, le nouveau riche, comme on peut le nommer, se trouve face à un dilemme : poursuivre son ascension et faire fi de sa conscience ou claquer la porte de ce monde pour retourner dans sa situation de précarité absolue.

Introspection

Également rappeur, l’acteur principal lui-même issu d’un milieu difficile, y offre une performance justificative de sa place aux côtés des grands de la comédie afro-américaine. Avec Terry Crews , Patton Oswalt, Danny Glover, entre autres, au casting, les habitués de comédies afro-américaines se retrouveront, les autres aussi, car le film se veut une véritable invitation à l’introspection.

Drôle et didactique, c’est à une leçon de vie que vous aurez droit en allant voir ce joyau. Vous serez autant décontenancé par l’histoire que par le mélange étrange, mais agréable des genres cinématographiques.