Cité Allabra: L'épouse d’un baron du régime au coeur d'un scandale

Le cri de cœur des riverains cité Allabra

Quand l' épouse d'un président d'institution viole les règles de construction de la cité Allabra
Par Naho Ouattara
Publié le 05 juillet 2019 à 17:32 | mis à jour le 05 juillet 2019 à 17:32

Le chantier d'une dame qui serait l'épouse d'un président d'institution ivoirien dérange la quiétude des riverains de la cité Allabra dans la commune de Cocody.

Quand l' épouse d'un président d'institution viole les règles de construction de la cité Allabra

Le syndic de ladite cité crie sa colère. En effet, le chantier d'une dame dont l'identité n'a pas été dévoilée mais qui serait l'épouse d'un président d'institution, suscite la colère des habitants du quartier. Et pour cause, il est construit en violation totale des règles du cahier des charges et règlement de l’association syndicale. Selon le cahier des charges et règlement de l’association syndicale de l’opération SOGEETHA (Allabra), ladite cité est construite pour contenir à la base deux types de maisons.

Les maisons basses et les maisons R+1. Cependant, la maison mise en cause est en train d’être construite en violation de ces règles. « Les propriétaires peuvent modifier ainsi qu’ils l’entendent, la distribution intérieur de leur maison et y ‘’procéder à tous travaux qu’ils jugent opportuns. Toutefois, si la maison est jointive, il ne devra être fait aucun travail de gros oeuvres susceptibles de porter atteinte aux droits du propriétaire voisin, notamment de compromettre la solidité de son propre bâtiment »

Selon le syndic dirigé par Cissé Ibrahim, il est admis, dans la cité, qu'avant une vente ou une mise en location du terrain ou d’une maison, le propriétaire devrait avertir le syndic. « Le propriétaire d’origine devait nous présenter le nouveau pour qu’ensemble nous lui donnions une copie du cahier de charges et règlement de l’association de la cité Allabra.

Le nouveau propriétaire a carrément rasé la maison basse d’origine et à la place, non seulement il construit un R+1, ce qui n’est pas normal mais est également en train d’ajouter un second étage. Lorsque le syndic le convoque aux réunions, il se fait représenter par son vigile. Nous avons appris que c’est l’ épouse d’un président d’institution de Côte d’Ivoire. Donc un cadre de l’administration ivoirienne. Donc intouchable », a expliqué un membre du bureau du syndic.

Poursuivant, il a indiqué : « La maison d’une dame nommée Guiro O. était loué à un Européen. Il avait choisi la maison parce qu’elle répondait aux normes de la quiétude et de l’intimité. Dès que les travaux ont démarré, il a demandé à partir. Et, depuis novembre dernier qu’il a rendu les clés, la dame propriétaire qui est malade, n’arrive plus à joindre les deux bouts. Elle avait pour seul revenu sa maison ».

De ‘’faux’’ documents présentés aux autorités compétentes pour construire cette maison dans la cité Allabra

Selon le syndic, la construction de la nouvelle maison a été confiée à une société de construction nommée ‘’NOLETHICA’’. Les documents présentés aux autorités mentionnent la villa numéro129. Pourtant, la villa est bel et bien située sur le terrain de la villa 130. Pour les riverains, c’est la preuve que les propriétaires ont fait du faux. « En plus, il n’y a eu aucune enquête de voisinage », confie un voisin.


Le cri de cœur des riverains cité Allabra

« Nous demandons aux autorités de se pencher sur la question. Nous habitons nos maisons depuis le règne du président Félix Houphouët-Boigny. Et n'avons jamais eu de problème entre voisins concernant une quelconque construction, parce que nous savons et respectons ce qui est écrit dans notre cahier de charges.

Nous nous sommes rendus notamment au ministère de la construction, à la mairie de Cocody, dans les services juridiques, nous avons même écrit au ministre de la construction sans obtenir gain de cause. On ne peut pas violer notre intimité de la sorte. Nous avons travaillé pour être là. Je n'ai plus d'intimité. Lorsque je prends mon bain, je suis découvert. Je ne peux plus utiliser ma piscine parce que la terrasse du balcon de la nouvelle maison donne directement dans l'enceinte de ma cour", dénonce un voisin de la cité Allabra. Contactée par téléphone par afrique-sur7, la société de construction NOLETHICA a répondu : « Nous n'avons rien à dire sur le sujet ».



Facebook
Twitter
email
Whatsapp