Une menace détectée sur FaceApp, l’application tendance du moment

Des pirates utilisent une fausse version de cette application pour escroquer des internautes.

FaceApp menacée par des pirates
Par Ange Atangana
Publié le 24 juillet 2019 à 20:52 | mis à jour le 24 juillet 2019 à 20:59

D’après le spécialiste en cybersécurité ESET, une copie de FaceApp a été lancée par des hackeurs pour soutirer de l’argent aux utilisateurs de cette application.

Des arnaqueurs se servent de FaceApp pour exploiter ses utilisateurs.

Les utilisateurs de FaceApp sont avertis. Le spécialiste de la cybersécurité ESET vient de révéler que des pirates usent cette application tendance pour extorquer de l’argent à ses utilisateurs. Comme l’application originale, cette fausse version en ligne dite « pro » est gratuite. Celle-ci doit offrir des fonctionnalités avancées aux usagers. Mais à condition que ceux-ci déboursent quelque chose en contrepartie.

Des vidéos encouragent à cliquer sur des liens afin d’accéder gratuitement à une déclinaison premium de FaceApp. Les clics conduisent finalement à des téléchargements de programmes, dont certains peuvent se révéler infectés par des virus. « ESET indique ainsi que l’une des vidéos YouTube servant d’appât avait été visionnée 150.000 fois vendredi dernier. Quant à un des liens vers un programme malveillant, il avait été cliqué 96.000 fois », rapporte BFMTV.

Autant de choses qui ont attiré l’attention d’ESET, surtout quand on sait que FaceApp est gratuite. Même si une version « pro » de l’application russe existe, il faut noter qu’elle n’a rien à voir avec celle proposée par les hackers. L’application est déjà dans le collimateur de certains hommes politiques aux Etats-Unis. Ils estiment qu’elle recueille les données de ses utilisateurs pour d’autres fins.


Une accusation dont s’est défendue le patron de l’entreprise éditrice. Il révélait que les photos ne peuvent être stockées plus de 48 heures sur la plateforme.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp