Adama Bictogo ridiculise Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié

Adama Bictogo, Sécrétaire exécutif du RHDP
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 27 août 2019 à 17:57 | mis à jour le 27 août 2019 à 17:57

Invité du journal du soir de France 24, lundi 26 aout 2019, Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, a été on ne peut plus dur à l’encontre de Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, probables adversaires d’Alassane Ouattara, à l’élection présidentielle de 2020.

"Bédié et Gbagbo sont des hommes du passé", selon Adama Bictogo

L’ancien ministre de l’Intégration africaine est apparu très dépréciatif sur la question du poids politique de Laurent Gbagbo et d'Henri Konan Bédié à 13 mois de l’élection présidentielle de 2020. Sur le plateau de France 24 où il était l’invité Afrique, lundi 26 août 2019, Adama Bictogo a indiqué que ces deux anciens chefs d’État ivoiriens sont des hommes du passé. « Vous me donnez un cartel de noms. C’est des noms du passé », a soutenu le directeur exécutif du RHDP.

À l'écouter, nul doute que le RHDP, remportera haut les mains le prochain scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire surtout que ce parti concentre environ 70% de l’électorat ivoirien. Alassane Ouattara, a estimé M. Bictogo, est un « homme de vision » contrairement à ses prédécesseurs Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. « C’est un homme qui a su répondre aux aspirations des Ivoiriens, un homme qui, aujourd’hui de sa vision, a permis à la Côte d’Ivoire de connaître une croissance inclusive et maintenir une croissance depuis 9 ans de 8% et 9% ».

Ex-alliés au sein du groupement politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, le PDCI et le RDR se regardent depuis peu en chiens de faïence. Leurs divergences nées des interprétations faites de l’alternance politique, ont largement contribué à la division de cette alliance entre «houphouëtistes ».

Henri Konan Bédié s’est depuis lors tourné vers Laurent Gbagbo, son ancien rival, pour la mise en place d’une nouvelle plateforme ayant pour missions premières, la réconciliation nationale et la chute du régime RHDP au soir de la présidentielle d'octobre 2020. Les deux hommes se sont d’ailleurs rencontrés le 29 juillet dernier à Bruxelles où réside le fondateur du Front populaire ivoirien depuis sa remise en liberté par la CPI.



Articles les plus lus