Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 9 novembre 2019

Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du  9 novembre 2019
Par K. Richard Kouassi
Publié le 09 novembre 2019 à 08:01 | mis à jour le 09 novembre 2019 à 08:14

La titrologie ou la revue de la presse ivoirienne du samedi 9 novembre 2019 est marquée par la sortie de Guillaume Soro depuis l'Angleterre. L'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne s'est attaqué à Alassane Ouattara lors d'échanges avec les membres de la Chatmam House.

Titrologie, Guillaume Soro en couverture

Soir Info, donne le ton indiquant à sa Une qu'en séjour à Londres, "Soro descend le pouvoir Ouattara et prédit des moments sombres". Le président de Générations et peuples solidaires (GPS) a laissé entendre que tout va mal en Côte d'Ivoire. "Le pays se porterait comme un charme...tout simplement un fake", note le député de Ferké (nord de la Côte d'Ivoire). Le confrère revient également sur la mise en garde du bâtonnier contre les juges en plein procès. "Un grand juge n'est pas un juge d'un régime", a-t-il prévenu.

Dans sa titrologie, Le Patriote, traite de l'affaire de la présence d' Alassane Ouattara aux obsèques de feu Félix Houphouët-Boigny. "Ouattara était bel et bien là", rectifie le journal proche du pouvoir, qui accuse Henri Konan Bédié et le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de vouloir "falsifier l'histoire". Le quotidien mentionne aussi qu'à "un an de la présidentielle de 2020", l'opposition est en quête de leader. Hamed Bakayoko, ministre d'Etat, ministre de la Défense, a pris part à la rentrée de l'université de Daloa. Le maire d'Abobo a profité de l'occasion pour lancer un appel à la communauté universitaire, nous apprend le journal.

À la Une de Le Matin, un cadre du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) reconnait que lors de la présidentielle d'octobre 2020, "le RHDP ne trichera pas !". Ce média, qui véhicule les idéaux de la coalition au pouvoir, fait savoir qu'en prélude au prochain meeting des houphouëtistes à Yamoussoukro, en décembre, Adama Bictogo "lâche les coordonnateurs sur le terrain". Le Temps, nous apprend que le FPI amorce une tournée de mobilisation le samedi 9 novembre.


Pour sa part, L'Inter, révèle que Charles Blé Goudé a des contacts avec des partis politiques étrangers et ivoiriens. Le Nouveau Réveil, relaie la mise en garde de Guillaume Soro. "La Côte d'Ivoire risque, à nouveau, de brûler", a dit l'ex-patron de l'hémicycle ivoirien.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp