Présidentielle au Niger: Hama Amadou pousse le Pdt Issoufou à l'erreur

À peine rentré au pays, l'opposant Hama Amadou jeté en prison

L'opposant Hama Amadou jeté en prison dès son retour au pays
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 novembre 2019 à 16:13 | mis à jour le 18 novembre 2019 à 16:46

Après trois années passées en exil, Hama Amadou est rentré à Niamey, le jeudi 14 novembre dernier. Sous le coup d'une condamnation dans une affaire qu'il continue de réfuter, l'opposant nigérien a été arrêté, ce lundi, et jeté à nouveau en prison.

À peine rentré au pays, l'opposant Hama Amadou jeté en prison

Serait-ce à un coup de poker que vient de jouer Hama Amadou en rentrant au Niger ? Cette interrogation est d'autant plus opportune que le Président du Mouvement démocratique nigérien (Moden), bien qu'étant sous la menace d'une arrestation, a décidé de braver l'adversité et de rentrer dans son pays après plus de trois années passées en France.

Dès son retour au bercail, l'opposant nigérien a filé tout droit sur la tombe de sa mère, décédée trois semaines plus tôt, pour s'y recueillir. « De retour au pays, il y a quelques instants. Je me suis rendu sur la tombe de ma mère, rappelée à Dieu le 24 octobre 2019, pour lui rendre un dernier hommage. Merci à tous », avait-il posté sur sa page Facebook.

Mais loin d'être anodin, ce retour du candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle nigérienne s'inscrit dans un timing bien planifié. En effet, le scrutin présidentiel au Niger se tiendra en 2021, et le Président Mahamadou Issoufou a décidé de se retirer au profit de Mohamed Bazoum, son ministre de l'Intérieur et fidèle compagnon. Aussi, sans un président à ces joutes électorales, le combat s'annonce très ouvert, et tout est désormais possible, que l'on soit candidat proche du pouvoir ou issu de l'opposition.

Condamné à un an d'emprisonnement ferme, en 2015, dans l'affaire de trafic de bébés, Hama Amadou n'avait purgé que huit des douze mois de prison. Il avait alors été évacué d’urgence de sa cellule pour recevoir des soins médicaux en France. Aussi, trois jours après son retour au pays, il s'est rendu, ce lundi, à la gendarmerie pour répondre à la convocation à lui adressée la veille. L'opposant a été aussitôt arrêté et conduit à la prison de Filingué, à près de 200 km au nord-est de Niamey.


Avec cette nouvelle arrestation, l'ancien Président de l'Assemblée nationale et ex-allié du Président Issoufou pourrait bien se victimiser et s'attirer la compassion du peuple nigérien. Ce qui pourrait lui être favorable lors de la prochaine Présidentielle, d'autant plus qu'en 2016, il avait réussi à se hisser au second tour de la Présidentiel, malgré le fait qu'il n'avait pu battre campagne à cause de sa détention. À ce jeu, l'opposant Hama Amadou vient assurément de pousser le Président Mahamadou Issoufou à l'erreur. Mais n'allons pas vite en besogne, car ne dit-on pas que la politique est la saine appréciation des réalités du moment ?