Gabon: Totalement requinqué, Ali Bongo prêt à relever tous les défis

Ali Bongo dégage ses priorités pour 2020
Par David Yala
Publié le 06 janvier 2020 à 18:53 | mis à jour le 06 janvier 2020 à 18:53

Ali Bongo a repris toutes les rênes de son pays. Depuis son retour au Gabon après plusieurs mois de soins médicaux, l’homme fort de Libreville a retrouvé la plénitude de son pouvoir.

Ali Bongo dégage ses priorités pour 2020

Le 24 octobre 2018, Ali Bongo était victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en Arabie Saoudite où il était en visite. Après une longue période de convalescence au Maroc, le chef de l’Etat gabonais avait regagné le Gabon le samedi 23 mars 2019 dans un contexte où l'opposition appelait à saisir la Cour constitutionnelle du pays afin qu'elle déclare une vacance de pouvoir en l'absence du président.

Environ dix mois après son retour définitif au pays, Ali Bongo est résolu à conduire son mandat à terme. A la faveur du nouvel an 2020, le fils d’Omar Bongo a montré à ses compatriotes qu’ils peuvent encore lui faire confiance car il est prêt à continuer le travail entamé à la tête du Gabon. C’est ce qui ressort de ses propos publiés sur sa page Facebook officielle.

«Ce lundi 6 janvier à Libreville, à l'occasion de la cérémonie des voeux au corps diplomatique, j'ai réaffirmé l'engagement du Gabon à oeuvrer cette année encore sur la scène continentale comme internationale pour relever les grands défis communs de notre époque », a déclaré Ali Bongo.

Selon lui, l’année 2019 a été riche en succès diplomatiques pour le Gabon en termes de réforme aboutie de la CEEAC, du mandat confié au Gabon lors de la COP 25 pour harmoniser les positions africaines lors des prochaines négociations sur le climat, etc. Confiant de lendemains meilleurs pour le Gabon, le chef de l’Etat entend mener une bataille sans relâche contre le dérèglement climatique et le terrorisme.


«Un développement moins inégalitaire et plus inclusif, une meilleure gouvernance publique et une intégration régionale plus poussée doivent être promus. En 2020, la diplomatie gabonaise s'y emploiera à nouveau avec force et énergie », a-t-il promis, optimiste.