La chanteuse Allah Thérèse est décédée dans la nuit du dimanche

Allah Thérèse n'est plus
Par Mael Espoir
Publié le 20 janvier 2020 à 08:47 | mis à jour le 20 janvier 2020 à 10:15

La chanteuse traditionnelle Baoulé, Allah Thérèse est décédée dimanche 19 janvier 2020, à 23 heures à l'hôpital de Djekanou, une localité située dans le centre de la Côte d'Ivoire.

La chanteuse Baoulé Allah Thérèse est décédée à l'âge de 84 ans

Le monde de la culture ivoirienne vient d'être frappé par un gros malheur. En effet, la très célèbre artiste-chanteuse Baoulé Allah Thérèse a rendu l'âme dans la nuit du dimanche 19 janvier 2020. Son décès est survenu aux environs de 23 heures, à l’hôpital de Djekanou, dans le centre de la Côte d’Ivoire. Suite à un malaise qu'elle a eu dans la matinée du dimanche, la chanteuse Baoulé a été conduite d'urgence dans un centre hospitalier, mais elle n'a malheureusement pas survécu à son mal et est décédée à l'âge de 84 ans. La mauvaise nouvelle s'est très vite rapidement répandue sur la toile et a également été relayée par de nombreux médias ivoiriens

Née en 1936, Allah Thérèse est originaire de Toumodi, précisément du village de Gbofia. Pendant plusieurs années, la chanteuse tradimoderne Baoulé a formé un duo avec N’Goran la Loi, son époux qui l’accompagnait à l’accordéon, décédé le 20 mai 2019. Elle faisait partie des artistes préférés du premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny. À cet effet, elle a pris part à plusieurs grands événements tels que les sommets ou les visites d’autres chefs d’Etats en Côte d'Ivoire. .


Pour rappel, le président de la République, Alassane Ouattara, en marge de la rencontre qu'il a eue avec des chefs coutumiers à Yamoussoukro le 7 décembre 2019, avait rencontré la chanteuse Allah Thérèse à qui il a fait une très belle surprise. En effet, le chef de l'Etat ivoirien avait offert une villa et une voiture de type 4*4 à la chanteuse traditionnelle, qui était visiblement heureuse de recevoir ces biens précieux de la part du chef de l'Etat. Celle-ci ni n'aura donc pas eu le temps de profiter de ces beaux cadeaux offerts par le président Ouattara.