San Pedro : Folle rumeur sur le viol d'une fillette, voici toute la vérité

Affaire une gamine violée à San Pedro, la mairie dément
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 février 2020 à 13:00 | mis à jour le 28 février 2020 à 13:13

Une affaire de viol sur mineure à San Pedro a envahi la toile le jeudi 27 février 2020. En effet, selon des informations relayées sur les réseaux sociaux, cinq ressortissants indiens auraient violé une gamine de cinq ans. Mais la mairie de ladite ville a démenti les faits, non sans lancer un appel aux populations.

Affaire une gamine violée à San Pedro, la mairie dément

L'information a été reprise en boucle sur la toile et dans plusieurs médias en ligne. Cinq individus qui auraient violé une fillette de cinq ans seraient aux mains de la police de San Pedro. "Je viens de recevoir une vidéo d'une fillette de 5 ans vivant à San Pedro pour une aide. Si je savais ce qui m'attendait dans cette vidéo, je ne l’aurais jamais ouverte. Un ange, une fillette de 5 ans couchée sur un drap blanc. Le premier son que j'entends dès que je clique sur play, ce sont ses cris de douleur. Deux secondes après la scène, est atroce, j'ai senti mon cœur s'arrêter, la chaleur de la haine me traverser le corps, des picotements sur tout le corps, l'horreur. Le bébé de 5 ans a été violé. Aucun orifice n'a échappé", avait publié Hayek Hassan sur sa page Facebook.

Une vague d'indignation et de colère s'est déferlée sur la toile. Les internautes ont violemment condamné cet autre acte de barbarie. Dans une note, la mairie de San Pedro a apporté un démenti formel suite à cette affaire. "Une information circule actuellement sur la toile et qui fait état de ce qu'une fillette de 05 ans aurait été violée par un individu non identifié. Après vérification auprès des autorités policières, il ressort qu'il n'en est rien; autrement dit, les allégations de monsieur Hayak Hassan, responsable de l'ONG Bénévoles premiers secours ne sont pas avérées", peut-on lire dans le communiqué.


Par ailleurs, le maire Félix Anoblé a invité "les populations à ne pas relayer ces informations infondées", tout en les appelant au calme et à la sérénité. Le premier magistrat de la commune de San Pedro a rassuré que "pour parer à toutes éventualités, les forces de sécurité veillent sur la sécurité de tous et de chacun, notamment des enfants.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Vegedream au cœur d'un scandale: Sa femme l'accuse de violence