Sécurité : Un faux gendarme traumatise la populations à San Pedro

Sécurité, un faux gendarme arrêté à San Pedro
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 avril 2020 à 19:36 | mis à jour le 13 avril 2020 à 23:35

À San Pedro, un curieux personnage répondant aux initiales K.A. et âgé de 35 ans, avait décidé de troubler la sécurité des populations en se faisant passer pour un élément de la gendarmerie nationale. Profitant du couvre-feu instauré par les autorités ivoiriennes, l'individu se rend coupable de vols et d'extorsion de fonds auprès des honnêtes citoyens. Il vient d'être appréhendé par ses "frères d'armes" dans la nuit du 11 au 12 avril 2020, à Dagadji dans la sous-préfecture de Doba.

Sécurité, un faux gendarme arrêté à San Pedro

Le nommé K.A. ne pourra plus perturber les habitants de Dagadji, une localité située dans la sous-préfecture de Doba (sud-ouest de la Côte d'Ivoire). En effet, le gouvernement ivoirien, devant la menace sanitaire que constitue le covid -19, a décidé d'instaurer un couvre-feu sur toute l'étendue du territoire national de 21 heures à 5 heures du matin.

C'est justement cette occasion qu'attendait cet individu de 35 ans pour jeter son dévolu sur les populations de Dagadji. Dès 21 heures, au moment où tous les habitants se plient à la mesure du couvre-feu, K.A. met son plan à exécution.

Selon les informations fournies par les services de la gendarmerie nationale, pendant la nuit, cet homme porte une tenue de combinaison bleu appartenant aux gendarmes et traumatise les populations.

Sa stratégie est toute simple, il se rend dans les habitations les plus reculées et sous la menace, le lascar soutire de l'argent aux pauvres gens.

En fait, il leur fait croire que s'ils ne se plient pas à ses exigences, il est capable de les conduire au poste de la gendarmerie. K.A. fait payer de fortes sommes à ses victimes.


Mais le règne de ce faux gendarme a pris fin dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 avril 2020. Il était environ 4 heures du matin quand K.A. est tombé dans les filets des éléments de la gendarmerie en patrouille.

Il a été interpellé pour usurpation d'identité, vol et extorsion de fonds et devra répondre de ses actes devant la justice.




Articles les plus lus