Simone Gbagbo réagit après la libération de son époux Laurent

La réaction de Simone Gbagbo après la libération de son époux
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 29 mai 2020 à 13:40 | mis à jour le 29 mai 2020 à 13:40

L’ex-Première Dame, Simone Gbagbo, a réagi à chaud à l’assouplissement des conditions de mise en liberté de son époux, Laurent Gbagbo, jeudi 28 mai, par la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI).

Après l'assouplissement des conditions de libération de son époux, Simone Gbagbo confiante pour la suite du dossier

Un an après la sortie de prison de Laurent Gbagbo, la Chambre d’appel de la CPI a décidé de lever plusieurs mesures restrictives imposées à sa libération en 2019. Une décision accueillie dans une liesse populaire par les partisans de l’ancien chef d'Etat dont l’affaire court depuis 2011 devant la Cour pénale internationale. Laurent Gbagbo est ainsi désormais autorisé à circuler librement dans le pays de son choix, à condition que ce pays figure sur la liste des 123 pays signataires du statut de Rome.

Pour Simone Gbagbo qui a réagi depuis Abidjan, cette énième libération de son époux est un grand pas vers sa libération totale. « Je reste très confiante et je suis persuadée que ça va bien se terminer », a-t-elle réagi. «Nous rendons gloire à Dieu. Nous l’attendons en Côte d’Ivoire pour lui souhaiter la bienvenue», a ajouté la deuxième vice-présidente du FPI.


Laurent Gbagbo, faut-il le souligner, ne bénéficie pour l’heure pas d’une libération définitive. Avec son filleul Charles Blé Goudé, ils sont en attente de l'issue de leur éventuel procès en appel. Fatou Bensouda, la procureure de la CPI, ayant fait appel de la décision de leur acquittement prononcé en Première instance, en janvier 2019. Bensouda souhaite l’annulation de leur acquittement en vue de la tenue d’un nouveau procès ou, au pire des cas, la prononciation d’ un non-lieu. Ce qui lui permettra d’engager d’autres poursuites à l’encontre des deux Ivoiriens.