Titrologie 9 juillet 2020: "Amadou Gon a quitté la scène. Adieu le lion"

Titrologie : Décès d'Amadou Gon, ce qui s'est passé au palais présidentiel hier"

Titrologie du 9 juillet 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 juillet 2020 à 07:56 | mis à jour le 09 juillet 2020 à 08:21

La mort d'Amadou Gon Coulibaly cristallise toutes les Unes de la Titrologie de ce jeudi 9 juillet 2020. Alors que certains journaux ivoiriens donnent l'information basique, d'autres s'attèlent à donner les raisons et surtout les circonstances dans lesquelles de ce départ inattendu est survenu.

Titrologie : Décès d'Amadou Gon, ce qui s'est passé au palais présidentiel hier"

La nouvelle est foudroyante et difficile à croire, et pourtant, c'est la triste réalité. Notre Voie, ouvre la Titrologie de ce jeudi, en annonçant d'entrée : "Quelques jours après son retour de France, Amadou Gon Coulibaly décédé." "Amadou Gon Coulibaly fauché par la mort", renchérit Générations nouvelles. Le Matin, plaque pour sa part à sa Une "Amadou Gon nous as quitté." Quand L'Essor ivoirien, ajoute : "Un grand homme s'est couché."

Fraternité Matin, le journal gouvernemental affiche une page noir avant d'annoncer : "Le Lion s'est couché, Amadou Gon Coulibaly est décédé hier après avoir pris part au Conseil des ministres." Le Temps, croit savoir "Ce qui s'est passé au Palais présidentiel hier." Avant que Soir Info, ne revienne sur "Les derniers instants d'Amadou Gon". "AGC, mort à la tâche", s'exprime L'Expression. "Gon quitte la scène", plaque à sa Une le journal indépendant L'Inter. Et Le Jour Plus d'ajouter : "Un grand serviteur de l'Etat s'en est allé." Et Le Nouveau Réveil, de reprendre : "Gon, un grand commis de l'Etat s'en est allé." Ce qui a fait s'écrier Le Patriote, journal proche du RHDP : "Mon Dieu, quelle perte cruelle !"

"Gon a fait son dernier Conseil des ministres, hier", nous apprend Le Mandat. Avant que Le Rassemblement n'ajoute : "Amadou Gon Coulibaly tombé au champ d'honneur, hier." Le Quotidien d'Abidjan, croit savoir "Ce qui a fauché Le Lion de Korhogo". Et Le Miroir, et L'Intelligent d'Abidjan, de reprendre en choeur : "Adieu Le Lion. Adieu AGC Adieu." Et le journal Aujourd'hui de fermer cette page noire en lançant : "R.I.P Gon".