Affoussy Bamba se réjouit de la chute d' IBK : Son message aux Maliens

Affoussiata Bamba salue la chute d'IBK
Par K. Richard Kouassi
Publié le 24 août 2020 à 16:25 | mis à jour le 24 août 2020 à 16:47

Affoussy Bamba Lamine fait partie des personnalités politiques qui saluent la chute d'Ibrabim Boubacar Keita (IBK) au Mali. L'avocate de Guillaume Soro a tenu à exprimer ses vives félicitations au peuple malien qui "vient de se libérer du joug du président IBK et de son clan".

Affoussiata Bamba salue la chute d'IBK

Ibrahim Boubacar Keita dit IBK a été renversé par une junte militaire le 18 août 2020. Ce jour-là, des soldats en colère ont mis aux arrêts l'ex-président malien et Boubou Cissé, son Premier ministre. Dès le lendemain, IBK annonce sa démission de la tête de la présidence de la République du Mali. Après sept ans de pouvoir, le successeur de Diocounda Traoré quitte le palais de Koulouba de la plus triste des manières.

Affoussy Bamba Lamine, figure ivoirienne de la politique, ne s'appesantit nullement sur le sort d' IBK. Bien au contraire, l'ex-ministre de la Communication, proche de Guillaume Soro, se réjouit de la chute de l'ancien président malien. Dans une publication sur les réseaux sociaux, l'adversaire de Yasmina Ouegnin aux législatives d'octobre 2016 dans la commune de Cocody, salue le peuple malien pour s'être débarrassé du "président IBK et de son clan".

Selon l'avocate de Guillaume Soro, le coup d'État contre IBK est le signe de "la révolte des peuples longtemps opprimés, qui ont soif de dignité, de liberté et veulent assumer leur destin". "Les dirigeants africains devraient le comprendre et savoir que normalement, ils sont élus pour assurer le bien-être et le bonheur de leurs peuples. Lorsqu’ils manquent à leurs devoirs à l’égard de leurs peuples, ceux-ci ont le droit de leur retirer leur confiance par la voie légitime d’une insurrection populaire, ce qui est prévu dans toutes les Constitutions des pays du monde, que ce soit dans notre pays, la Côte d’Ivoire ou au Mali ou encore dans n’importe quel autre pays africain ou européen", a martelé l'opposante ivoirienne.


Poursuivant, elle a adressé ses félicitations "au peuple malien dans toutes ses composantes qui dans une insurrection populaire, vient de se libérer du joug du président IBK et de son clan". Affoussy Bamba Lamine n'a pas manqué de tirer à boulets rouges sur la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) et l'Union africaine "qui imposent ses dictats au Mali" et qui ne soucient pas "aspirations et du bonheur légitime des peuples africains qu’ils veulent plutôt voir enchainer comme des esclaves". Entre temps, la junte militaire entend conduire une transition de trois ans.




Articles les plus lus