Titrologie du 14 octobre 2020: « Bédié verrouille Ouattara au Ghana »

Titrologie du 14 octobre 2020: « Bédié verrouille Ouattara au Ghana »
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 14 octobre 2020 à 09:00 | mis à jour le 14 octobre 2020 à 09:00

La Titrologie de ce mercredi 14 octobre 2020, fait écho du bras de fer qui a lieu entre l’opposition politique ivoirienne et le régime du président Alassane Ouattara, autour des conditions d’organisation du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020.

Titrologie: Vers le report de l’élection présidentielle du 31 octobre ?

« De gros bouleversements se préparent », annonce le Sursaut qui semble déceler un lien entre la présence au Ghana d'Henri Konan Bédié, le patron du PDCI-RDA, et le report d’une réunion importante de la direction du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP ). « Vers le report de l’élection présidentielle ? », s'interroge pour sa part le confrère le Temps.

Le Bélier Intrépide révèle, sur le même sujet, que le président Ouattara serait en train de « négocier son départ au Ghana ». Autre sujet de la titrologie, c’est l'offensive diplomatique menée par le président du PDCI-RDA, au lendemain du meeting de l’opposition le samedi dernier, en vue de contraindre le président Ouattara à renoncer à son projet de troisième mandat.

« La saisine du candidat du PDCI-RDA sur le bureau du patron de l’ ONU », informe le Nouveau Réveil. « Bédié verrouille tout au Ghana », croit savoir le Nouveau courrier sur la présence du président du PDCI-RDA dans le Royaume Ashanti. « Ce que Bédié est allé faire au Ghana », relate Notre voie.

« Bédié demande à l’ ONU, la CEDEAO, L’UE, le Conseil de l’entente de prendre leurs responsabilités», écrit à sa manchette L'Héritage. Mais ces multiples actions de l’opposition, n’ébranlent pas le président Alassane Ouattara qui reste focus la date du 31 octobre, fixée pour la tenue du scrutin présidentiel.

« N’écoutez pas ceux qui font du bruit », a réagi Alassane Ouattara dans le Patriote. C'était lors d'une rencontre avec les chefs traditionnels de la région du Béré. Pour lui, ces élections auront lieu et elles devraient se tenir avec un « taux de participation exceptionnel ».


Proche du parti au pouvoir, Le Jour Plus estime que derrière le refus des candidats Bédié et Affi de participer aux élections, se cache la grosse peur d’être humiliés».




Articles les plus lus