3e mandat d' Alassane Ouattara: La France réagit enfin, sa position

Jean Yves Le Drian parle du 3e mandat d' Alassane Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 07 octobre 2020 à 23:33 | mis à jour le 08 octobre 2020 à 01:23

Jean Yves Le Drian s'est prononcé sur la question du 3e mandat d' Alassane Ouattara. Le ministre français des Affaires étrangères a laissé entendre que son pays suit de près la situation en Côte d'Ivoire et tient à ce que l'élection présidentielle se déroule "dans les meilleures conditions".

Jean Yves Le Drian parle du 3e mandat d' Alassane Ouattara

Alassane Ouattara a décidé de se porter candidat à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 malgré les vives contestations de l'opposition ivoirienne. Le chef de l'Etat a assuré qu'il revient sur sa décision de ne pas briguer un 3e mandat afin de garantir la stabilité de la Côte d'Ivoire.

Pour les adversaires politiques du patron du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et paix (RHDP), la candidature d'Alassane Ouattara est inacceptable, car elle viole la Constitution du pays.

Ils réclament la dissolution de la Commission électorale indépendante (CEI) et du Conseil constitutionnel. Les opposants exigent également l'audit international de la liste électorale. Il est même fait cas d'une transition poitique à la fin du mandat d'Alassane Ouattara.

Selon l'AFP, Jean Yves Le Drian suit de près l'évolution de l'actualité politique en Côte d'Ivoire. Face à la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française, le chef de la diplomatie française a indiqué que la France demeure vigilante sur le processus électoral dans le pays d'Alassane Ouattara.

"Il y a un processus démocratique, je ne suis pas chargé d'apprécier la nouvelle Constitution. Ce serait de l'ingérence. Le président Ouattara a souhaité se représenter, c'est son libre choix", a soutenu le ministre des Affaires étrangères d'Emmanuel Macron.


Jean-Yves Le Drian a aussi souhaité que la présidentielle ivoirienne se déroule dans les "meilleures conditions de calme et que les habitants de la Côte d'Ivoire puissent s'exprimer très librement". Il n'a pas manqué de souligner que la volonté d'Alassane Ouattara de briguer un 3e mandat relève de son "libre choix".




Articles les plus lus