Titrologie du 18 Nov. 2020: "Attention, Bédié a du monde derrière lui…"

Titrologie du mercredi 18 novembre :
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 18 novembre 2020 à 08:24 | mis à jour le 18 novembre 2020 à 08:24

La Titrologie de ce mercredi 18 novembre 2020 fait écho des activités politiques des deux protagonistes de la crise électorale ivoirienne, notamment Henri Konan Bédié, le président du PDCI-RDA, et le président Alassane Ouattara dont la légitimité est contestée par son opposition.

Ouattara domine la titrologie: « Tous ceux qui parlent de transition, peuvent toujours rêver »

« Vous n’êtes pas seul, nous sommes avec vous », rassure à la Une de Dernière Heure, une délégation de 300 chefs Baoulé venus s'enquérir des nouvelles d’ Henri Konan Bédié, chef de file de l’opposition.

« Attention, Bédié a du monde derrière lui… », prévient pour sa part Le Nouveau Réveil. Le confrère évoque également le conclave prévu ce vendredi entre le Sphinx de Daoukro et tous les leaders de l’opposition ivoirienne. « Unité d'action face à Ouattara : L’opposition prépare un grand coup », informe le journal.

Autre sujet de l'actualité socio-politique dont les journaux ivoiriens se font l’écho dans leurs parutions de ce mercredi, c’est le bureau politique du RHDP, présidé en personne par Alassane Ouattara, le chef de l’Etat ivoirien.

« Tous ceux qui parlent de transition peuvent toujours rêver », tranche le président Ouattara à la Une de Le Jour Plus. « Il faut mettre à côté les auteurs de troubles, ils n’apporteront rien au pays ».

« Retournez sur le terrain pour apaiser les tensions… », relate pour sa part Fraternité Matin, des instructions du leader du RHDP aux responsables politiques de son parti. « RHDP : Plus rien ne sera comme avant », retient Le Matin, de la réunion du Conseil politique.

« Faites preuve de solidarité, de générosité et d’unité dans vos coordinations», relate le confrère qui revient sur les instructions du président Alassane Ouattara aux cadres de son parti.

« Je ne comprends pas que nous sommes au pouvoir, et le PDCI et le FPI manipulent la jeunesse», écrit L'Essor qui s'inspire toujours des propos du chef de l'État.


« Le Courrier de la honte à Ouattara », écrit à sa Une L'Héritage qui fustige le message de félicitations adressées par le président français Emmanuel Macron à Ouattara. Pour le journal, la France « protège les dictateurs africains».

«Tirs groupés des Français contre Emmanuel Macron », affiche Le Nouveau Courrier sur le même sujet.




Articles les plus lus