Titrologie 19 nov : « Comment Bédié a bravé la mort pendant 8 jours »

Titrologie du Jeudi 19 novembre 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 19 novembre 2020 à 07:45 | mis à jour le 19 novembre 2020 à 09:17

Jeudi 19 novembre 2020, la Titrologie fait un large écho du bras de fer entre pouvoir et opposition à propos du 3e mandat du Président Alassane Ouattara qui est visiblement loin de son épilogue. Dans le même temps, des tirs nourris ont été entendus à Gagnoa.

Titrologie : « Le cas Affi est gravissime et ne saurait être toléré »

Alassane Ouattara est bien déterminé à consolider son 3e mandat contesté par l'opposition. "Après sa rencontre avec le RHDP, Ouattara met en place un plan", apprend-on de Soir Info. Stratégie du camp présidentiel confirmée par le ministre Albert Flindé à la une de Le Patriote : "L'opposition a été prise à son propre piège." Le Sursaut cite cependant "Ces ministres et cadres du RHDP qui ont affaibli Ouattara". Le Miroir crie "Non au diktat des faucons et charognes". Pour ce faire, "Ouattara fixe de nouvelles priorités au RHDP", apprend-on de Le Matin.

Et pourtant, Héritage dit du RHDP que c'est "Le parti qui ne pèse que 10% de l'électorat national". Et Le Nouveau Courrier d'enfoncer le clou : "Le 3e mandat de Ouattara ne passe toujours pas." Pour ce faire, "La démission de Ouattara est exigée", révèle Le Temps. Le Nouveau Réveil explique pour sa part comment "Bédié a bravé la mort pendant 8 jours". Soir Info nous apprend par ailleurs que "Bédié reporte de toute urgence une importante réunion avec les opposants". "Bédié sauve momentanément le pays du chaos", s'exclame Le Bélier. L'Expression croit savoir toutefois que "La France confirme son soutien au régime Ouattara".

Revenant sur la détention du président du Front populaire ivoirien (FPI), Le Jour plus et L'Intelligent d'Abidjan s'accordent pour reprendre les propos du ministre Sidi Tiémoko Touré : "Le cas Affi N'Guessan est gravissime et ne saurait être toléré", dixit le porte-parole du Gouvernement. Dans le même temps, des tirs nourris sèment la panique à Gagnoa", indique Notre Voie. Eu égard à cette situation délétère, "L'Archevêque Kodja fait de graves révélations" à Le Quotidien d'Abidjan.





Articles les plus lus