Côte d'Ivoire : PDCI ou RHDP, Kouassi Adjoumani choisi son camp

Kobenan Kouassi Adjoumani vire définitivement au RHDP unifié

A en croire les dirigeants du PDCI-RDA, « nul ne peut appartenir à deux formations politiques à la fois ». Kobenan Kouassi Adjoumani l'a bien compris et a décidé de choisir le RHDP unifié.

Kobenan Kouassi Adjoumani recrute pour le RHDP unifié

La fronde au sein du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) pourrait s'achever par le ralliement de bon nombre de ses cadres au RHDP unifié. Le ton d'un tel scénario a été par le désormais Député-Maire de San Pedro, par ailleurs Secrétaire d’Etat auprès Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, chargé de la Promotion des PME, Félix Miézan Anoblé, qui a clairement indiqué qu'il n'est plus PDCI, mais désormais RHDP.

Kobenan Kouassi Adjoumani, fondateur du mouvement « Sur les traces d'Houphouet-Boigny », s'est également inscrit dans cette logique de rupture totale avec le parti septuagénaire, qui l'a pourtant mis sur la liste de ses ministres, et ce, depuis la gouvernance de l'ancien président Laurent Gbagbo.

En plus d'être le chef de file de la dissidence, le ministre des Ressources animales et halieutiques est résolument déterminé à faire virer au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Parti unifié, tout militant du PDCI qui partage sa vision.

C'est ainsi que Blaise Kinapinan Coulibaly, fraichement élu maire sous la bannière du PDCI dans la commune de Tortiya, a décidé de se ranger du côté de la majorité présidentielle. « Hier j’ai rencontré le Premier ministre, aujourd’hui je rencontre le ministre Adjoumani. Après avoir écouté le premier ministre, et le ministre Adjoumani, j’ai décidé de m’inscrire sur la liste des maires RHDP. Le RHDP aujourd’hui représente une stabilité pour notre pays. Soucieux de cette stabilité, je ne pouvais rester en marge d’un tel projet, c’est pour ça que je me rallie au RHDP», a déclaré ce conseiller municipal, transfuge du PDCI.

Notons qu'à l'issue du 6e Congrès extraordinaire du PDCI, Henri Konan Bédié, président du vieux parti avait clairement indiqué que nul ne peut être à la fois PDCI et RHDP unifié. Le choix définitif d'Adjoumani, ancien porte-parole du parti, en faveur du camp présidentiel pourrait donc s'analyser en une clarification de son choix avant la présidentielle de 2020.