Eglise Catholique: Abus sexuels, Le pape et les évêques en conclave

Le Pape François et l'Eglise catholique veulent mettre fin aux abus sexuels dans l'Eglise

Un sommet international sur la protection des mineurs, initié par l'Eglise Catholique, aura lieu ce jeudi 21 février 2019, à Rome au Vatican. Au menu de ce sommet, du reste très attendu, il s'agit de lutter contre la pédophilie au sein de l'Eglise, minée par de nombreux scandales d’agressions sexuelles sur mineurs.

Pédophilie à l'Église Catholique, le pape François et les évèques veulent prendre leurs responsabilités

À l’initiative du Vatican, avec à sa tête le Pape François, les évêques de l'Église Catholique du monde entier se réuniront à Rome, ce jeudi 21 février 2019, pour discuter des moyens de lutter efficacement contre le phénomène d’ agression sexuelle sur mineur dans l'Eglise. Cette rencontre, faut-il l’indiquer, intervient à une période cruciale de la vie de l’Eglise Catholique, fortement éclaboussé de toutes parts par de nombreux cas d’abus sexuel.

Un groupe de victimes de ces agressions de types moyenâgeux, réunis, le mercredi 20 février 2019, avec les organisateurs de cette conférence internationale, ont exigé justice et menacé de ne plus jamais garder le silence.

« Désormais, la pression est sur les évêques et c'est à eux de faire ce qu'il faut. Je pense que le Chili est un modèle pour l'Église Catholique, c'est-à-dire avec des évêques qui ont couvert des agissements, des évêques qui ont abusé sexuellement de personnes, et enfin des évêques qui ont quitté l'Église. Pour moi, c'est très important. Je pense que le modèle chilien va être utile pour que ça fasse boule de neige, que ça grossisse tellement que personne ne pourra l'arrêter. Car les survivants, les victimes, ne vont plus se taire, personne ne pourra nous arrêter. », a déclaré le Chilien, Juan Carlos Cruz, l'une des principales victimes de l'ex-prêtre catholique Fernando Karadima.

Le rassemblement voulu par le pape doit réunir, du 21 au 23 février, au Vatican, tous les présidents des épiscopats mondiaux pour apporter des réponses aux affaires de pédophilie dans l’Église. 114 présidents des conférences épiscopales dont 36 en provenance d’Afrique, 32 d’Europe, 24 des Amériques et 18 d’Asie, prendront part à ce sommet preparé en amont par un comité d'organisation.