Côte d'Ivoire : Vavoua, Bonaventure Kalou s'empoigne avec des transporteurs

Bonaventure Kalou dit non à l'anarchie à Vavoua

Bonaventure Kalou a maille à partir avec des syndicats de transporteurs qui refuse d'obéir à ses injonctions. Le Maire de Vavoua est donc descendu lui-même sur le terrain pour interpeller les récalcitrants.

Bonaventure Kalou dit non à l'anarchie à Vavoua

Des mains occultes seraient-elles à l'œuvre pour empêcher Bonaventure Kalou de diriger la commune de Vavoua ? Tout porterait à le croire, eu égard aux débats houleux qui s'est ouvert entre le maire de cette ville du centre-ouest ivoirien et des syndicats de transporteurs. Le premier magistrat de Vavoua a en effet entrepris d'imposer des taxes communales, selon les pouvoirs qui lui sont conférés, à des corporations, dont les transporteurs, qui exercent sur l'étendue du territoire communal.

Cependant, les chauffeurs de transport en commun ont non seulement refusé de payer la taxe communale, mais pire, ils empêchent les agents de la mairie d'accomplir leur mission. L'ancien footballeur professionnel, récemment élu Maire, est donc descendu dans l'arène pour taper du poing sur la table afin de faire respecter son autorité.

Face à l'intransigeance des transporteurs, Kalou, qui avait tenté une simple médiation dans un premier temps, a fini par hausser le ton. « Je vous respecte, mais ne commencez pas ce que vous n'allez pas terminer. Vous n'allez pas empêcher mes gars de travailler », a-t-il déclaré, avant de menacer : « Vos camions-là, moi je peux dire à des gens dans les villages, "tous les Massa (minicar) ne passent pas", et puis ça ne va pas passer. »

Poursuivant, il ajoute : « On n'a pas peur, c'est parce qu'on se respecte. Il n'y a pas quelqu'un qui a la force plus que quelqu'un. Si c'est la force, on va se frapper, on va se tuer et puis c'est fini. Mais c'est parce qu'on est intelligent on essaie de se parler. »

Notons que durant les élections municipales, Kalou Bonaventure avait indiqué avoir été menacé par l'ancien chef de guerre Zakaria Koné, ancien Com'zone de Vavoua.