Côte d'Ivoire : FPI, Assoa Adou appelle Affi N'Guessan à réviser sa copie

Assoa Adou s'explique sur le quiproquo Gbagbo-Affi

A en croire Assoa Adou, si la rencontre entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N'Guessan n'a pas eu lieu, c'est essentiellement la faute du dernier cité. L'ancien Premier ministre a effet refusé de rendre sa démission du FPI.

Assoa Adou s'explique sur le quiproquo Gbagbo-Affi

Les supputations vont bon train depuis la rencontre avortée entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N'Guessan. Par coup de communiqués, les deux camps rivaux tentent de tirer, chacun à son profit, la couverture.

Outré de n'avoir pas rencontré son "Patron", le Député de Bongouanou a produit un communiqué depuis l'aéroport Roissy Charles De Gaulle dans lequel il disait avoir été humilié par l'attitude méprisante de l'ancien président ivoirien.

Du côté des "Gbagbo ou rien", Dr Assoa Adou, Secrétaire général du FPI, a indiqué qu'Affi N'Guessan a refusé de se plier au préalable à lui soumis par Gbagbo en annonçant sa démission de la tête du parti par voie de presse. Mais n'ayant pas obtempéré à cette injonction, Affi N'Guessan s'est donc vu opposé la réticence de son "Patron" à le recevoir.

Assoa Adou précise toutefois que "le Président Laurent Gbagbo reste disponible pour toute rencontre avec Monsieur Pascal Affi N’Guessan quand ce dernier sera prêt".

Rencontre Gbagbo-Affi, la version des faits d'Assoa Adou

Depuis quelques jours, Monsieur Pascal Affi N’Guessan a émis le souhait de rencontrer le Président Laurent GBAGBO, Président Statutaire du FPI. Le Président Laurent GBAGBO lui a alors fait savoir qu’il serait tout à fait disposé à le recevoir, mais qu’il avait néanmoins des préoccupations qui nécessitaient de la part de Monsieur Pascal Affi N’Guessan un éclaircissement préalable et public.

En effet, le Président Laurent GBAGBO a rappelé à Monsieur Pascal Affi N’Guessan que toute sa vie, il s’est battu pour la souveraineté, la démocratie et le multipartisme en Côte d’Ivoire. Dès lors, il ne saurait accepter aucun recul sur l’acquis du multipartisme en Côte d’Ivoire qui se manifesterait par la manipulation et l’ingérence de l’État dans la vie du parti.

Le Président Laurent GBAGBO a indiqué à Monsieur Pascal Affi N’Guessan qu’il entendait mettre fin à l’ingérence de l’État dans le fonctionnement du FPI, et lui a en conséquence demandé de reconnaitre les Congrès de Mama et de Moossou et d’en respecter les décisions qui en ont découlées. Monsieur Pascal Affi N’Guessan avait alors fait savoir au Président qu’il acceptait ce préalable et qu’il s’engageait à faire une déclaration en ce sens avant leur rencontre.

De manière fort surprenante, Monsieur Pascal Affi N’Guessan a annoncé une rencontre avec le Président Laurent Gbagbo sans avoir pour autant fait ce qu’il s’était engagé à faire. Le Président Laurent Gbagbo tient à indiquer que l’union au sein du Parti est fondamentale, le rassemblement est nécessaire, et cela doit se faire dans la vérité et la démocratie en rejetant toute ingérence de l’État dans le fonctionnement du Parti.

Le Président Laurent Gbagbo reste disponible pour toute rencontre avec Monsieur Pascal Affi N’Guessan quand ce dernier sera prêt.

P/O le Président Laurent GBAGBO

Assoa Adou, Secrétaire Général du Front Populaire Ivoirie