Transport aérien: Ethiopian Airlines réfute les "allégations sans fondement" Washington Post

Tewolde Gebremariam, Directeur général de Ethiopian Airlines
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 23 mars 2019 à 12:57 | mis à jour le 23 mars 2019 à 12:57

La compagnie commerciale aérienne, Ethiopian Airlines, a réfuté vendredi à Addis-Abeba, "les allégations sans fondement" du site américain "Washington Post", qui avait soutenu que les pilotes du boeing B-737 MAX, n’avaient jamais été entrainés dans un simulateur d’avion, dans une note.

La compagnie Ethiopian Airlines dément les propos d'un site

"Toutes les allégations contenues dans l'article sont des diffamations sans aucune preuve, recueillies auprès de sources inconnues et peu fiables, destinées à détourner l'attention sur l’échec mondial des avions B-737 MAX", a soutenu la compagnie.

Traduit en français, Washington Post avait publié jeudi sur son site, "le New York Times a rapporté que les pilotes de l'avion éthiopien ne s'étaient jamais entraînés dans un simulateur d'avion".

La compagnie aérienne a soutenu qu’elle "dispose de sept simulateurs de vol complets (Q-400, B-737NG, B-737 MAX, B-767, B-787, B-777 et A-350) pour former ses pilotes et des pilotes d’autres compagnies aériennes".

Ethiopian Airlines avait annoncé que son vol ET 302 du 10 mars 2019 en service régulier d'Addis-Abeba à Nairobi avait été impliqué dans un accident aujourd'hui dans les environs de Bishoftu.

Suite à l’accident tragique du vol d’ Ethiopian Airlines n° ET 302 qui a fait 157 victimes (aucun survivant) dimanche, la compagnie aérienne avait décidé "par mesure de précaution" de garder au sol toute sa flotte de B-737-8 MAX "jusqu'à nouvel ordre".



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus