Côte d'Ivoire: Vox Populi, coup dur pour Yasmina Ouégnin

Vox Populi perd deux députés.
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 avril 2019 à 12:31 | mis à jour le 18 avril 2019 à 20:18

Vox Populi, groupe parlementaire à l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, traverse des moments difficiles. Yasmina Ouégnin, députée de Cocody, est frappée par un coup dur, alors qu'elle annonçait, il y a quelques jours, l'arrivée de trois parlementaires au sein de son groupement.

Vox Populi, deux députés quittent Yasmina Ouégnin

L'information a été livrée par Yasmina Ouégnin, ce jeudi 18 avril 2019. Innocent Youté (député de Kouibly) et Matthias Allé Assoi (député d'Afféry) ne sont plus membres du groupe parlementaire Vox Populi. La fille de l'ex-protocole de feu Félix Houphouët-Boigny, Georges Ouégnin, ne donne toutefois pas les raisons du départ de ces deux parlementaires.

" J'avais eu le plaisir de vous annoncer l'arrivée de trois nouveaux députés au sein du groupe Vox Populi, il y a de cela quelques jours. Cependant, il me faut regretter le départ de deux de nos anciens membres, Innocent Youté, député de Kouibly et Matthias Allé Assoi, député de Afféry ", peut-on lire sur la page Facebook de la députée de Cocody, réélue en décembre en tant qu'indépendante face à l'ex-ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine. Elle avait obtenu 56,8 % des voix.

Notons qu'à chaque rentrée parlementaire, il est demandé aux groupes de faire connaître la liste de leurs membres au secrétariat de l'Assemblée nationale.

Vox Populi, l'aventure se poursuit avec dix députés

Avec le départ d'Innocent Youté et Matthias Allé Assoi, le groupe parlementaire Vox Populi se réduit désormais à dix membres. "Le groupe parlementaire n'est à ce jour constitué que par dix courageuses personnalités qui entendent poursuivre la même dynamique d'opposition constructive pour le bien de nos vaillantes populations ", a ajouté Yasmina Ouégnin.

Porté sur fonts baptismaux le 1er février 2017, Vox Populi comprend des députés jaloux de leur liberté et engagés pour la défense de la République. Ses membres rêvent d'un pays où "la fraternité humaine transcende les logiques claniques et partisanes" et au sein duquel " le respect des libertés individuelles et la promotion des droits de l'Homme constituent un des piliers de notre Nation ".


Selon le communiqué marquant sa création, ce groupe parlementaire se dit profondément attaché à la cohésion sociale, au développement économique, à la valorisation de l'effort, du travail et du mérite, mais aussi à la diversité régionale.

À sa naissance, la " team " de Yasmina Ouégnin comprenait, en plus d'elle, neuf députés.