Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, ce vicieux « messie » !

Guillaume Soro au contact des populations du Hambol lors de sa dernière tournée politique
Par NELSON ZIMIN
Publié le 23 avril 2019 à 07:10 | mis à jour le 23 avril 2019 à 07:10

Guillaume Soro a fait trois semaines de tournée politique dans le Hambol, au nord de la Côte d’Ivoire, pour « toucher du doigt » les réalités des populations. Cet exercice auquel s’est adonné Guillaume Soro, ex-président de l’Assemblée nationale et aspirant président de Côte d’Ivoire, a révélé les limites que sont prêts à franchir certains politiciens pour avoir ce qu’ils veulent. S’il est vrai que dans le besoin on ne fait pas de différence entre les bienfaiteurs, il est aussi vrai qu’en situation de lucidité, nous devons prendre du recul face à la manipulation. Nelson Zimin y va.

Guillaume Soro dans le nord de la Côte d’Ivoire, une sincérité à rude épreuve

Mon cher Kabako,

J’espère que tu n’es pas en colère contre tes cousins chrétiens. Je sais que tu ne ménages aucun effort pour leur faire cadeau de beaux morceaux de mouton à la Tabaski, alors qu’eux fêtent la Noël et la Pâques, sans même te proposer une patte de poulet « bicyclette ». Tout compte fait, tu as raison. Mais écoutes, c’est juste une piqûre de rappel sinon ce n’est pas mon problème si tu ne leur souhaites pas une bonne fête de Pâques, parce que tu ne crois pas en leur Jésus. Tiens, il y’a un nouveau supermarché politique dans le pays, je ne sais pas si tu en es au courant. En tout cas, il ne désemplira pas de sitôt. Alors, je vais te parler du dernier client.

Guillaume Soro dans le nord, semble découvrir l’embouchure de la misère des populations de cette partie de ton pays. Tu le crois toi ? Franchement, il me fascine comme Hitler tu n’imagines pas. L’autre a tué des gens pour le bonheur d’autres gens. Mais lui, a fait la guerre a son propre pays pour revenir s’offusquer des effets pervers de la crise. Quel génie politique, de son petit comité !

Non mais il ne faut en pleurer, tellement le ridicule de sa propagande médiatique me sidère. Tu sais, Guillaume Soro est né au nord du pays, y a grandi et pendant la rébellion, cette zone a été « son territoire » pendant 10 ans. Il y a pillé les ressources du pays sous prétexte qu’il se battait pour un boubou froissé, symbole des nordistes. Il connait bien la région. Et donc pouvait agir alors qu’il était premier ministre, ou encore président de l’Assemblée nationale. Le type disposait d’un budget de souveraineté de 34 milliards. Ridicule donc de déclarer depuis Dabakala que « quand j’étais à Abidjan, je ne savais pas que le nord était si pauvre » ! Alors pourquoi aujourd’hui ?

Guillaume Soro, un vicieux opportuniste qui ne changera jamais

Il ne pouvait pas sillonner le nord pour le compte d' Alassane Ouattara puisqu’il comptait, comme à ses habitudes, se réserver une marge de manœuvre pour la quête du pouvoir. Guillaume Soro savait que le nord lui servirait de Storting bloc pour un repositionnement politique en cas de besoin.

Tu le sais bien, que ce monsieur connait très bien le nord comme sa poche. Quel a été donc son bilan si ce n’est accumuler et piller les ressources de l’état et du contribuable pour en profiter ? On se tordrait de rire en lisant ce tweet en date du 13 avril 2019 : « J’aurais le temps de faire mon bilan. Mais pour l’heure les populations semblent satisfaites de nos œuvres. Les donneurs de leçons sont attendus ».

Il serait prêt pour une confrontation avec ses opposants, lui ? Bah l’hôpital qui sodomise la charité ma foi. Il aurait un bilan à défendre lui ? Tu vois comment les gens sont formidables ? Surfer sur la misère des populations qu’il a prise en otage pour justifier une cause foireuse rébellion, puis les a ignorés royalement quand il a eu le pouvoir. C’est juste l’extrême du vice. Il se présente aujourd’hui comme le messie sauveur des pauvres. Alléluia Guillaume ! Mais quel aurait été la réalité de ses populations si Guillaume Soro ne visait pas 2020 ?

Quelqu’un ou lui-même y serait-il aller pour exposer à la face de la nation la laideur de la vie des populations du nord de ton pays ? Non, lui et Ouattara sont coupables du recul de l’humanité dans le nord de la Côte d’Ivoire. Tu sais frère Kabako, Guillaume Soro peut surfer sur les symboles, mais il n’en demeure pas moins qu’un profiteur. Il peut dormir à Groumania dans la maison où Felix Houphouët Boigny a même passé la nuit en 1954, mais il ne restera qu’un simple aventurier et affabulateur politique.


Daniel Confland dit d’ailleurs de lui qu’« En politique, l'opportuniste ne retourne pas sa veste, il change seulement de badges ». Sinon, quel est son programme pour la Côte d’Ivoire ? Nous attendons. D’ici là,

À bientôt

Nelson Zimi