Drame à Toroguhé:le gendarme Modi s’est suicidé, confirme Ange Kessi

Ange Kessi confirme la thèse du suicide pour le MDL Modi
Par David Yala
Publié le 17 mai 2019 à 20:00 | mis à jour le 17 mai 2019 à 20:00

Ange Kessi a dévoilé ce vendredi 17 mai 2019 les résultats de l’enquête autour de la mort du jeune gendarme à l’école de gendarmerie de Toroguhé à Daloa.

Ange Kessi confirme la thèse du suicide pour le MDL Modi Rivarol

Le commissaire du gouvernement, Ange Kessi, a situé l’opinion nationale et internationale ce vendredi matin au siège du Tribunal militaire d’Abidjan (TMA) à Cocody-Angré, sur un certain nombre de dossiers brûlants actuellement sur sa table. Au nombre de ces dossiers, deux avaient suscité une vive émotion au sein de l’opinion. Ce vendredi, le procureur militaire a apporté des éclairages surtout sur le cas du Maréchal Des Logis Modi Jaures Rivarol Amaffou, en service à l’École de Gendarmerie de Toroguhé (Daloa), retrouvé mort le 1er avril 2019 dans des conditions tragiques.

Le corps sans vie du jeune gendarme avait été retrouvé dans l'enceinte de l'établissement, une arme de dotation entre les mains. Après enquête menée par les services de la gendarmerie, confie le Contre-amiral Ange KESSI, il ressort que le défunt s’est effectivement suicidé. « La thèse du suicide a été démontrée», a-t-il revelé. Autre sujet abordé, c’est celui des deux élèves dont une jeune officier malienne de 22 ans, victimes de bizutage à l'Ecole des forces armées de Zambakro en 2018.

A ce propos, le procureur militaire a fait savoir que des élèves-officiers sont en détention à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA), et leur procès prévu pour le mois d'octobre prochain. Le Commissaire du Gouvernement, Ange Kessi, a saisi l’occasion pour partager sa vision de voir des forces de l'ordre ivoiriennes quitter le cercle vicieux du Racket. « Nous continuerons la lutte contre l'impunité tant que des poches de résistances subsistent », a-t-il prévenu.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03