Côte d'Ivoire : Des anciens fescistes se dressent contre Guillaume Soro

Guillaume Soro désavoué par des anciens fescistes
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 mai 2019 à 14:00 | mis à jour le 19 mai 2019 à 14:00

Guillaume Soro ne fait pas l'unanimité au sein des anciens membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire, qu'il a dirigée de 1995 à 1998. Le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) vient de réaliser une belle prise. La coalition au pouvoir a enregistré l'adhésion d'anciens membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI).

Guillaume Soro désavoué par d'ex-fescistes

Des anciens membres de la FESCI, communément appelés "fescistes" ne partagent pas la vision politique de Guillaume Soro. Ils l'ont démontré le samedi 18 mai 2019 à Yamoussoukro, au cours d'une rencontre de l'Amicale des anciens de la FESCI (2AFESCI). Il s'agissait de l'assemblée générale de cette entité.

Drigoné Bi Faya, le président de ladite association, s'est adressé à Guillaume Soro sans le nommer. "Depuis un certain temps, des gens sont en train de courir dans les sacs un peu partout. Ils se promènent et ils veulent déranger le sommeil de nos parents", a lancé le premier responsable de l'amicale regroupant des anciens membres du plus grand syndicat estudiantin et scolaire de Côte d'Ivoire.

Il s'est aussi engagé "devant les autorités à mener le combat qu'il faut pour qu'en 2020, ça soit bouclé". "Les petites tournées opportunistes qu'ils font dans le Nord, nous allons passer derrière eux pour effacer leurs traces pour dire la vérité aux Ivoiriens", a-t-il annoncé.

Ces propos sonnent comme une mise en garde à Guillaume Soro, qui vient de clôturer sa tournée dans le Nord de la Côte d'Ivoire le samedi 18 mai 2019. On se rappelle que le 19 mars 2019, l'ancien président de l'Assemblée nationale avait reçu les ex-leaders de la FESCI à son domicile. Guillaume Soro a dirigé cette organisation pendant trois ans. "Il ne faut pas que cette rencontre effraie des gens dans le pays. Ce n'est pas pour 2020", s'était exprimé "Bogota", comme l'appellent ses anciens camarades de lutte.


Les visiteurs de Guillaume Soro étaient conduits par Martial Ahipaud. "Nous sommes venus en tant qu'anciens secrétaires généraux de la FESCI pour marquer notre solidarité agissante envers notre camarade président de l'Assemblée nationale, son Excellence Guillaume Kigbafori Soro", a-t-il dit.



Articles les plus lus
02