Niger : le chef d'Etat reçoit les veuves des militaires tués à Tillabéri

Au Niger, le président a reçu les veuves des militaires tués
Par K. Richard Kouassi
Publié le 21 mai 2019 à 17:50 | mis à jour le 21 mai 2019 à 17:50

Au Niger, le président Mahamadou Issoufou a reçu en audience les veuves et les enfants des militaires tués dans une attaque le mardi 14 mai 2019, près de la frontière malienne. La rencontre a eu lieu ce lundi 20 mai 2019.

Le Niger toujours sous le choc

Le mardi 14 mai 2019, le Niger a été frappé par une attaque près de Tongo Tongo, dans la région de Tillabéri, au sud-ouest du pays. Des hommes armés avaient tendu une embuscade aux soldats des forces armées nigériennes. "Le 14 mai vers 8 heures locales (7 heures GMT) dans la zone nord de Mangaïzé (région de Tillabéri), une colonne militaire de Forces armées nigériennes (FAN) en mouvement a été prise à partie par des terroristes lourdement armés dans une attaque complexe à base d'engins explosifs improvisés", affirmait un communiqué des autorités du Niger. Le bilan était de six-sept tués, six blessés, onze portés disparus. Plus tard, le bilan sera porté à vingt-huit morts.

Une semaine après ce drame, Mahamadou Issoufou a échangé avec les veuves des militaires tués dans cette attaque. "Le président de la République, chef de l' Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu lundi 20 mai 2019, les familles des militaires tombés sur le champ d' honneur près de Tongo Tongo, région de Tillabéri", annonce une note de la présidence du Niger.

Le président nigérien a exprimé ses sincères condoléances aux familles des soldats disparus. Mahamadou Issoufou a également exprimé ses souhaits de prompt rétablissement pour les blessés.

"La Nation n' oubliera jamais ses fils. Nous sommes à vos côtés. J' ai bien noté vos préoccupations et nous allons tout faire pour les prendre en charge parce qu' il s'agit de celles des familles de nos soldats qui ont fait le sacrifice suprême", a promis le numéro un nigérien. Il s' est aussi engagé à "continuer à honorer" la mémoire des militaires disparus et à "soutenir leurs familles en l' occurrence les veuves, les orphelines et les orphelins".



Articles les plus lus