Côte d’Ivoire: Chutes de véhicules sur le Pont De Gaulle, ce qui a été fait

Pont De Gaulle : Chute d'une fourgonnette dans la lagune sur le Pont Général De Gaulle en 2018
Par David Yala
Publié le 20 juin 2019 à 13:00 | mis à jour le 20 juin 2019 à 13:05

Les récurrentes chutes de véhicules sur le Pont De Gaulle ont été causées par la faute de l’homme. Pour rendre plus sécurisantes les bordures du pont, des mesures ont été prises mais le concours des automobilistes, reste important pour sauvegarder des vies, comme l’explique ci-dessous le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié.

Chutes de véhicules du Pont De Gaulle, des mesures prises

Il vous souviendra qu’en Octobre 2018, une fourgonnette avait chuté dans la lagune depuis le Pont Général De Gaulle, causant le décès de deux personnes. Quelques semaines plus tard, 2 autres véhicules, un camion et un taxi, avaient manqué de chuter au même endroit. Ces accidents venaient s’ajouter à une série d’accidents de la même nature depuis 2012.

En plus de provoquer des morts spectaculaires, ils impliquent des opérations lourdes de sauvetage et de remontée . Nous avions, le même mois d’Octobre 2018, effectué une visite sur ce Pont en compagnie des Sapeurs-pompiers, de la Police, de la Gendarmerie et des agences gouvernementales compétentes du Département d’Abidjan, à l’effet de sensibiliser les automobilistes et également souhaiter que les travaux de sécurisation nécessaires s’effectuent.

Le Ministère de l’Equipement Routier a commis sa structure AGEROUTE et depuis quelques semaines, les travaux nécessaires ont été achevés. Les Doubles Glissières en béton armé , d’une hauteur de 80 cm, ont été posées tout le long du Pont, en remplacement des précédentes glissières rendues défectueuses par des avaries antérieures. Nous sommes allés le constater ce jour.

L’ouvrage est solide et de même nature que les balises du 3ème Pont. Cependant, aucun ouvrage, quelque soit son niveau de sophistication, ne peut résister face à la folie de l’Homme et dans ce cas précis, face à l’inconscience des automobilistes. L’énergie cynégétique des véhicules en cet endroit précis du Pont devient puissante et peut les projeter. D’aucuns parleraient de “trou noir”.

C’est pourquoi, nous réitérerons les conseils de prudence aux automobilistes du Département d’Abidjan: ne dépassez jamais 60 km heures sur le Pont Général De Gaulle et plus précisément à sa montée en direction de Treichville. L’Etat a joué sa part . Jouez la vôtre, soyez toujours prudents au volant.


NB: Les titre, sous titre et chapeau sont de la Rédactio