Burkina: Rama la slameuse jetée en prison, voici pourquoi

Rama la slameuse incarcérée à la Maco
Par Mael Espoir
Publié le 25 juin 2019 à 13:30 | mis à jour le 26 juin 2019 à 11:35

Soupçonnée de blanchiment d’argent, la chanteuse burkinabé, Rama la slameuse, a été placée sous mandat de dépôt.

Rama la slameuse incarcérée à la Maco

Il y a un dicton très célèbre qui dit que ‘’L’argent n’aime pas le bruit‘’. Et bien la chanteuse burkinabé, Rama Slameuse, aurait donc du s’approprier ce dicton. Elle qui avait pris l’habitude d’exposer sa vie de luxe sur les réseaux sociaux. Ses belles voitures, ses bijoux de valeur, ses vêtements de marques, ses meubles, ses billets de banques…sont quotidiennement exhibés sur la toile. Plus récemment la chanteuse burkinabé affirmait avec fierté avoir déboursé plus 25 millions de fcfa pour l’anniversaire de sa fille.

Ces différentes actions ont incité la justice burkinabé à s’interroger sur l’origine de la fortune de la chanteuse qui ne connait vraiment pas un grand succès dans le pays. Elle a donc été convoquée ce lundi 24 juin au Palais de Justice de Ouagadougou. Soupçonnée d’enrichissement illicite, Rama la Slamauese était attendue devant les tribunaux pour donner plus de détails sur l’origine de toute cette fortune.

A en croire les médias burkinabés, l’entrevue entre l’artiste et le juge a duré au moins 6 heures d’horloge durant lesquelles la chanteuse a soutenu à maintes reprises que sa fortune provient de ses boutiques de ventes de produits divers à Dakar, au Sénégal et à Ouagadougou. Des affirmations qui n’ont pas convaincu le juge qui a donc ordonné qu’elle soit déférée à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) pour blanchiment d’argent.

Cette décision de justice a suscité une vive polémique au Burkina Faso car pour certains, la justice n'a pas le droit d'enfermer l'artiste si elle n'a pas la preuve de ses accusations. Par contre, d'autres burkinabés pensent que le séjour de Rama la slameuse en prison lui servira de leçon pour son manque d'humilité.



Les commentaires
Prochainement disponible...