Visée par les nouveaux textes de la fédération internationale d’athlétisme, la coureuse sud-africaine Caster Semenya va pouvoir concourir ce dimanche sur le 800 m. Elle participe au meeting de Stanford.

Caster Semenya signe son retour au départ du 800 m à Stanford.

Dimanche, Caster Semenya va faire son grand retour sur 800 m. Bien que frappée par les nouveaux textes de la Fédération internationale d’athlétisme (IIAF), la coureuse de 28 ans pourra courir sur sa distance favorite. La double championne olympique (2012 et 2016) sera au départ du 800 m au meeting de Stanford (Etats-Unis).

C’est à la faveur d’une décision d’un tribunal suisse que Caster Semenya pourra y prendre part. La Cour suprême suisse a en effet suspendu l’application du nouveau règlement de l’IIAF. Celui-ci oblige les athlètes hyperandrogènes tel que la Sud-africaine de suivre un traitement médical pour participer à certaines épreuves dont le 800 m. Une décision que juge « discriminatoire » la native de Pietersburg. Elle avait déjà saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) mais son recours avait été rejeté.

Consternée, Caster Semenya avait tout de même souligné qu’elle ne comptait lâcher son bras de fer avec l’IIAF. En attendant que justice lui soit rendue, la championne sud-africaine s’était même rabattue sur une autre épreuve pour ce meeting de Stanford. Elle devait en effet s’élancer au départ du 3000 m avant le verdict du tribunal suisse. La dernière fois que Caster Semenya était au départ du 800 m remonte au 3 mai. Elle s’était imposée lors de la Diamond League à Doha au Qatar.