CPI : La Procureure Fatou Bensouda d'accord avec Laurent Gbagbo

Fatou Bensouda, « Nous irons jusqu'au bout... »

Fatou Bensouda, « Nous irons jusqu'au bout... »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 22 juillet 2019 à 10:31 | mis à jour le 22 juillet 2019 à 12:01

En dépit du rejet de sa requête par la Chambre d'appel, Fatou Bensouda n'entend pour autant ne pas lâcher prise. La procureure de la CPI apporte une réplique à l'ancien Président Laurent Gbagbo.

Fatou Bensouda à Gbagbo, « Nous irons jusqu'au bout... »

Le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé connaît une certaine accélération ces derniers jours. Les juges de la Chambre de première instance ont en effet produit la décision écrite de leur verdict du 15 janvier dernier prononçant l'acquittement et la libération immédiate des deux Ivoiriens. Dans l'énoncé de leurs motifs, Cuno Tarfusser et Henderson Geoffrey ont indiqué que l'appel qu'entend interjeter le bureau du procureur n'avait aucune chance d'aboutir.

Fatou Bensouda et son équipe ont cependant demandé un délai supplémentaire à la Chambre d'appel afin de leur permettre de décortiquer les 1 351 pages produites par les juges de la Chambre préliminaire I afin de voir dans quelle mesure former leur appel. Mais le juge président de la Chambre d'appel, Chili Eboe-Osuji, a opposé une fin de non-recevoir à la procureur gambienne, en ne lui accordant que 30 jours de prolongation du délai initialement prévu par le Statut de Rome.

Malgré cette restriction, Fatou Bensouda est déterminée à poursuivre ce procès qui a déjà trop duré, et au cours duquel ses propres témoins ont passé du temps à se contredire sur les mêmes faits, s'ils n'apparaissent pas comme des « témoins hostiles » pour faire allusion à Sam L'Africain.

Tout comme Laurent Gbagbo l'a déclaré lors de l'audience de confirmation des charges, « on va aller jusqu'au bout », la procureure Bensouda vient également de lui emboîter le pas en le prenant au mot. « Nous irons jusqu'au bout », a-t-elle lancé, avant d'ajouter : « Ce n'est pas encore fini. »

L'on s'interroge donc à quand la fin de cette bataille judiciaire entre l'ancien président ivoirien et la procureure Bensouda ?