Ça chauffe à la Yorogang de Dj Arafat: Jaguard et Ali le code se battent

Arafat est parti , ses lieutenants se battent pour 5 millions
Par Mael Espoir
Publié le 07 septembre 2019 à 16:39 | mis à jour le 07 septembre 2019 à 16:41

Arnaud Jagard a finalement répondu aux menaces d'Ali le code qui lui reproche d'avoir détourné l'argent destiné à la Yorogang après les obsèques de Dj Arafat.

Arnaud Jaguar à Ali le code: ''Je n’ai pas de compte à rendre à quelqu’un''

Le manager général de la Yorogang, Arnaud Jaguard, et l'homme de main du Daishikan, Ali le code, sont à couteaux tirés quelques jours seulement après l'inhumation de leur mentor, Dj Arafat, décédé le 12 août dernier suite à un grave accident de moto.

Il est reproché à Arnaud Jaguard d'avoir empoché la somme de 5 millions de fcfa, destinée à toute l'équipe de la Yorogang après les obsèques du père fondateur du label. A cet effet, Ali le code avait même donné un ultimatum au manager pour que celui-ci vienne rendre compte des 5 millions fcfa qu'il a récus du comité d'organisation des obsèques de Houon Ange Didier.

''Je t’ai donné un ultimatum pour un compte rendu à toute la Yorogang et la Chine. Aujourd’hui, si tu as été dans la commission, c’est grâce aux membres de la Yorogang qui t'ont choisi comme leur représentant. Aujourd’hui, tu te permets de prendre des décisions comme empocher les 5 millions destinés à la Yorogang sans même en parler à quelqu’un.

Moi, j’appelle ça du vol. Champion, tu es à la Yôrôgang, ça ne fait même pas deux mois. Sache qu'ici, nous sommes structurés et carrés. Tu as tes grands frères, alors rends compte à tes aînés. Faudra t’exprimer là-dessus et justifier tes dépenses aux yeux de tous, monsieur le manadja Jaguar'', avait lâché Ali le code.

Des menaces qui n'emeuvent pas Arnaud Jaguard qui dit n'avoir aucun compte à rendre à qui que ce soit. «Je suis bel et bien là, tranquille. Moi, Arnaud Jaguar, je n’ai pas de compte à rendre à quelqu’un.


Je le dis, je n’ai de compte à rendre à personne. Si je devais le faire, c’est au comité d’organisation qui a été mis en place. Je ne rentre pas dans les polémiques. Si des gens s’agitent, c’est leur problème», a laissé entendre le manadja au micro du confrère de vibe radio.