Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 5 octobre 2019

Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 5 octobre 2019
Par K. Richard Kouassi
Publié le 05 octobre 2019 à 08:30 | mis à jour le 05 octobre 2019 à 09:48

Samedi 5 octobre 2019, la titrologie ou revue de la presse ivoirienne accorde une place de choix à l'actualité politique. Les médias ivoiriens traitent de la visite d'Amadou Gon Coulibaly dans la région du Cavally, de l'affaire Jacques Mangoua ainsi que la présidentielle de 2020.

Titrologie, l'affaire "Jacques Mangoua" fait du bruit

Le président du Conseil régional du Gbêkê (centre de la Côte d'Ivoire) a été arrêté, jugé puis condamné à cinq ans de prison, après la découverte d'armes à son docimile de Bouaké. Sur cette affaire, le procureur Koné Braman réagit à la Une de Le Matin, du samedi 5 octobre 2019. "Ce n'est pas un procès politique...", rassure l'homme de loi. Notre confrère nous apprend également qu'en visite à l'ouest du pays, "Amadou Gon a été accueilli dans la ferveur" à Toulépleu. Par ailleurs, le journal s'interroge au sujet de la plainte du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), déposée auprès de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP), au sujet de la Commission électorale indépendante.

Dans la titrologie de ce samedi, Le Nouveau Réveil, cite les propos de Mamadou Koulibaly, fondateur de LIDER (Liberté et démocratie pour la République, parti politique de l'opposition), qui affirme que "Ouattara utilise la justice pour se venger...". À la Une de ce journal proche du PDCI, Mme Henriette Konan Bédié donne les raisons de sa présence aux obsèques de l'ancien président français, Jacques Chirac. Le média écrit que suite à la mort d'un manifestant lors des manifestations de Bouaké en soutien à Jacques Mangoua, les cadres du PDCI se sont rendus "aux côtés de la famille éplorée et des blessés". "FPI, EDS et RACI dénoncent la traque des opposants", peut-on lire en couverture de ce tabloïd.

À sa Une, Le Patriote, publie un message d' Amadou Gon Coulibaly, actuellement en visite de travail à l'ouest de la Côte d'Ivoire. "Ne regardons pas les blessures du passé...", a déclaré le Premier ministre ivoirien. Le confrère explique pourquoi Bohin Oulaï, cadre du Front populaire ivoirien (FPI), a été arrêté après l'attaque de la gendarmerie de Guiglo.

Pour sa titrologie, Le Temps, se fait l'écho d'un message de Mahamadou Issoufou à son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. "L'usure du pouvoir conduit au despotisme", affirme le président nigérien. Le journal de l'opposition affiche également à la Une : "Condamnation de Jacques Mangoua, Maitre N'dry démonte les arguments du procureur".


Soir Info, annonce "qu'à quelques mois de la présidentielle, une institution américaine fait de graves révélations sur la Côte d'Ivoire".



Articles les plus lus
01
03