Mamadou Koulibaly à Ouattara: «Arrête de te comparer à Houphouet, Bédié et Gbagbo»

Mamadou Koulibaly juge Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 03 octobre 2019 à 16:47 | mis à jour le 03 octobre 2019 à 18:04

Dans sa publication hebdomadaire sur les réseaux sociaux, dénommée Jeudi, c'est Koulibaly ! , Mamadou Koulibaly porte un regard sur le bilan de la gestion du pouvoir par Alassane Ouattara. Le fondateur de LIDER (Liberté et démocratie pour la République, parti politique d'opposition) n'a pas du tout été tendre envers le président ivoirien.

Mamadou Koulibaly attaque le bilan de Ouattara et crache ses vérités

Jeudi 3 octobre 2019, Mamadou Koulibaly a une fois de plus donné rendez-vous aux internautes. Le professeur d'économie, pour cette semaine, avait en ligne de mire la gestion d'Alassane Ouattara. L'ancien président de l'Assemblée nationale est formel : le chef de l'État est en campagne. "Le président de la République, qui est en campagne, nous a invités, dernièrement à faire le bilan de sa présidence. Il a fait deux mandats. Et selon lui, ce bilan prouve bien qu'il a mieux travaillé en dix ans que tous ceux qui sont passés avant lui en cinquante ans", a déclaré Mamadou Koulibaly. Le transfuge du Front populaire ivoirien ajoute qu' Alassane Ouattara a invité son gouvernement "à mettre à disposition les chiffres qui vont prouver ce résultat".

Au cours de son intervention, Mamadou Koulibaly a cru bon de recadrer le numéro 1 ivoirien. "On ne s’évalue pas par rapport aux défunts présidents ou aux présidents passés. L'histoire ne va pas dans ce sens-là", a corrigé le candidat déclaré à la présidentielle d'octobre 2020. L'ex-patron de l'Hémicycle ivoirien propose d'évaluer Alassane Ouattara par rapport à ses promesses. "Il ne faut pas suivre M. Ouattara sur ce terrain avec ses statistiques 2010, 2009, comparées aux statistiques de 1963, 1970, 1980 ou 1990. Non, ce n'est pas ça", a souligné celui que les militants de LIDER appellent affectueusement "MamKoul".

Mamadou Koulibaly a attaqué de pied ferme le bilan de Ouattara. Pour l'économiste, le président ivoirien a échoué dans sa politique de modernisation de l'État. Il en veut pour preuve le "nombre pléthorique de membres du gouvernement". Le fondateur de LIDER a aussi critiqué la partialité de la justice ivoirienne avant de mettre en exergue l'échec de Ouattara dans la modernisation de l'armée ivoirienne, au sein de laquelle "on n'avance pas selon les performances". Mamadou Koulibaly n'a pas épargné la gestion de l'école par le pouvoir d'Alassane Ouattara.


Il a évoqué l'affaire des fautes grossières retrouvées dans les livres du CP 1 et du CP 2 ainsi que le mode de recrutement des instituteurs, "qui ne respecte aucune règle pédagogique de recrutement". Mamadou Koulibaly s'est aussi attardé sur l'agriculture ivoirienne et a dénoncé la fixation du prix du cacao par le gouvernement. En somme, pour "MamKoul", Alassane Ouattara a un bilan peu reluisant.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp