Alain Tailly décortique la musique d'Ariel Sheney: Ce qu'il en dit

Alain Tailly décortique la musique d'Ariel Sheney
Par Mael Espoir
Publié le 15 octobre 2019 à 08:00 | mis à jour le 15 octobre 2019 à 08:00

Le docteur Alain Tailly, l’un des doyens de la culture en Côte d’Ivoire, a reconnu le talent de l’artiste Couper décaler, Ariel Sheney.

Alain Tailly: ‘’La musique d’ Ariel Sheney réconcilie les générations’’

L’ex poulain de la Yorogang révélé par feu DJ Arafat, Ariel Sheney, reste très loin des clashs dans le Couper décaler. Cependant il devient de plus en plus impressionnant de par la qualité de ses productions.

Affichant une incroyable polyvalence, le colonel lobofouè réussit parfaitement à associer à son couper décaler traditionnel, d’autres genres musicaux tels que le Rap, le Rnb, et même le Naija.

Alors qu’il prépare activement son concert prévu pour le samedi 2 novembre 2019, le petit Nouchi d’Abobo vient de recevoir un soutien de taille, celui du Docteur Alain Tailly, une personnalité incontournable dans le milieu culturel en Côte d’Ivoire.

Dans une vidéo diffusée sur Facebook, l’écrivain, poète et metteur en scène ivoirien a dit tout le bien qu’il pense de l’ex poulain de Dj Arafat.

‘’Je vais vous parler d’un enfant d’Abobo qui s’appelle Ariel Sheney. Pour moi, c’est un garçon qui a du talent et qui a un flair musical qui moi me parle personnellement. Je l’ai connu au temps de la Yorogang où il a fait quelques featuring et quelques productions individuelles qui étaient très axées couper décaler.

On l’a connu avec des titres à succès tels que Guetto qui retrace son parcours dans le ghetto, le combat d’un enfant du Ghetto, et à un certain moment, il décide de rompre un peu avec le Couper décaler pour renter dans ce qu’on appelle l’Afrotrap, ce mix de Rnb, de rap, de saoul musique, de l’afrobeat, une musique qui réconcilie les générations.


Il fait une musique qui est certes écoutée par les jeunes mais qui peut être aussi écoutée par les adultes‘’, a déclaré le docteur Alain Tailly. Avant d’ajouter que: ‘’C’est un jeune qui est remarquable, qui fait de belles choses. Il faut aussi l’encourager dans sa démarche, il faut pousser ce qu’il fait parce qu’il fait partie des nouvelles étoiles de la musique ivoirienne et je vous le rappelle, c’est un enfant d’Abobo‘’, a-t-il conclu.

Ces propos du docteur Alain Tailly prouvent que la musique d’Ariel Sheney déjà adoptée par les jeunes, touche aussi les personnes âgées. Ce qui n’est pas fait pour déplaire au Colonel Lobofouè qui, rappelons-le, après son échec au Primud 2019, a dévoilé un nouveau morceau intitulée Tchoko Tchaka, une pure merveille Couper décaler déjà adoptée par les mélomanes de la musique urbaine ivoirienne.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp