Les lignes bougent à la CEI: Le système de comptage des votes change

Présidentielle 2020 : La CEI reçoit un important soutien
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 octobre 2019 à 14:33 | mis à jour le 17 octobre 2019 à 15:19

La CEI (Commission électorale indépendante) est actuellement au centre de vives polémiques entre l'opposition ivoirienne et les tenants actuels du pouvoir. Coulibaly Kuibiert Ibrahime qui a succédé à Youssouf Bakayoko à la tête de la commission électorale, est déjà sujet à plusieurs contestations. Dans cette atmosphère surchauffée, la CEI a reçu le soutien d'une organisation internationale.

Présidentielle 2020, la NDI appuie la CEI

L'opposition ivoirienne n'est pas disposée à accepter la nouvelle configuration de la CEI. Lundi 30 septembre 2019, Coulibaly Kuibiert Ibrahime a été porté à la tête de la Commission électorale indépendante. Il a succédé à Youssouf Bakayoko qui a dirigé cette institution pendant plusieurs années. L'arrivée de l'ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel en tant que premier responsable de la commission électorale n'est pas du goût des adversaires politiques d' Alassane Ouattara. Ces derniers soutiennent que le président ivoirien se prépare à faire un passage forcé en 2020.

Pour l'opposition ivoirienne, la CEI est bel et bien à la solde du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Les 15 membres de la commission électorale nommés par le chef de l'Etat ivoiren ont été rejetés par les opposants ivoiriens. Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, opposition) a refusé de siéger au sein de la CEI. La coalition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) s'est insurgée contre une commission "taillée sur mesure".

C'est dans cette atmosphère de tension que la commission électorale a reçu le soutien du National democratic institute (NDI). C'était au cours d'une rencontre le mercredi 16 octobre 2019, au siège de la structure présidée par Coulibaly Kuibiert Ibrahime.


"Nous avons apporté notre expertise aux côtés de la CEI, à la société civile. Cela a été une collaboration positive. Dans la mesure où elle a permis d’engager la société civile. Ainsi, nous avons pu mettre en place le système de comptage rapide des votes à travers tout le pays pour confirmer un certain nombre de résultats donnés par la CEI", a déclaré Kevin Adomayakpor, directeur-pays du National democratic institue.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp