CEDEAO : Nouvelle monnaie, Ouattara et Condé fortement divisés

CEDEAO, Ouattara et Condé divisés sur l' Eco
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 octobre 2019 à 10:47 | mis à jour le 28 octobre 2019 à 10:53

Lors du 55e sommet de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest), le samedi 29 juin 2019, à Abuja, au Nigeria, le nom de la future monnaie de l'organisation sous-régionale a été dévoilé. La mise en circulation de l' Eco, la monnaie devant servir aux pays de la zone, est prévue pour 2020. Mais pour l'heure les chefs d' Etat peinent à s'accorder sur la question.

CEDEAO, Ouattara et Condé divisés sur l' Eco

Samedi 29 juin 2019, réunis à Abuja, au Nigeria, les chefs d'Etat et de gouvernements de la CEDEAO ont échangé sur la survie du franc CFA. Au cours de cette rencontre, il a été annoncé que "Eco a été adopté comme le nom de la monnaie unique de la CEDEAO". Selon le communiqué final, l'organisation "réaffirme l’approche graduée (pour l’adoption) de la monnaie unique en commençant par les pays qui atteignent les critères de convergence". "La Conférence a adressé ses félicitations au Comité ministériel chargé de la monnaie unique, pour les importants progrès enregistrés dans la mise en œuvre de la feuille de route révisée, notamment ce qui concerne le régime de change, la politique monétaire et le choix du nom de la monnaie unique", pouvait-on lire dans la note. La CEDEAO a "adopté le régime de change flexible assorti d’un cadre de politique monétaire axé sur le ciblage de l’inflation".

Lors d'une visite d'amitié et de travail à Abidjan, le jeudi 25 avril 2019, Alpha Condé avait déjà annoncé que la CEDEAO aura sa monnaie en 2020. " En 2020, nous aurons une monnaie des pays africains de la CEDEAO qu’ ils soient francophones, anglophones ou lusophones. Le plus important, c’est que nous ayons une monnaie commune et nous travaillons dans ce sens-là. Et cela veut dire que le franc CFA sera dépassé dans ce cadre-là", a déclaré le président guinéen sur les bords de la lagune Ebrié, contrairement à Alassane Ouattara, qui militait pour la survie du franc CFA.


Des mois plus tard, les deux hommes demeurent divisés sur la mise en circulation de l' Eco, la nouvelle monnaie de la CEDEAO. Selon Jeune Afrique, Alassane Ouattara est pour que les pays membres de la zone CFA commencent à utiliser l' Eco, avant que d'autres pays, notamment les anglophones entrent dans la danse. Cette thèse est battue en brèche par Alpha Condé, qui pense que des pays anglophones comme le Ghana soient de l'aventure.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp