Titrologie ou revue de presse ivoirienne du lundi 6 avril 2020

Titrologie ou revue de la  presse ivoirienne du lundi 6 avril  2020
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 avril 2020 à 09:54 | mis à jour le 06 avril 2020 à 10:00

La titrologie de ce lundi 6 avril 2020 fait un large écho de la gestion de la crise sanitaire relative à la progression du Covid-19. L’affaire Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale a également intéressé certains journaux ivoiriens, notamment ceux qui lui sont proches.

Titrologie : Vers le Confinement total de la Ville d'Abidjan ? Grosse pression sur les juges de la CPI

S’acheminons-nous inexorablement vers le confinement général de la ville d’Abidjan en raison de la progression du Covid-19, ce malgré les mesures de protection et de prévention édictées par le gouvernement ivoirien ?

Si l’ on y arrivait à ce stade, estime le Patriote, journal proche du parti au pouvoir, cela serait la résultante de l’insouciance suicidaire des populations abidjanaises.

« Le confinement total d’Abidjan, peut-on l’éviter ? », s’interroge le journal. « L’indiscipline et la négligence des Ivoiriens, risquent de coûter chères dans la lutte contre le Coronavirus », relate le quotidien le Sursaut des propos d’un spécialiste de la question.

Le Matin, pour sa part, révèle que les mesures gouvernementales visant à freiner l'avancée de la pandémie, ne sont nullement respectées surtout dans le secteur des transports.

« Maquis, Bars, restaurants ouverts en clando », ajoute le confrère. Ce qui lui fait dire que « Des ivoiriens jouent à cache-cache avec la mort ».

Notre voie exprime plutôt un avis contraire sur la même question. La progression du Covid-19 en Côte d’Ivoire serait plutôt le résultat du « tâtonnement » et de l’improvisation du régime dans la gestion de cette crise sanitaire.

« La Santé des Ivoiriens, gravement menacée », alerte pour sa part l’Héritage qui craint que la « guerre » que livre Sidi Touré, ministre de la Communication à son homologue de la Santé, Eugène Aka Aouélé, ne risque de perdre la Côte d’Ivoire.

Outre la crise sanitaire, les journaux ivoiriens, notamment ceux proches du Parti de Laurent Gbagbo, ont jeté un regard en direct de la Haye, là où le procès de l’ex-président ivoirien et de son filleul Charles Blé Goudé, suit son cours.


« Agacé par les manœuvres de la CPI, Gbagbo tape du poing sur la table », informe à sa Une le Quotidien d’ Abidjan. Ajoutant que Me Altit, l’avocat de Laurent Gbagbo, exige des juges de la Chambre d’appel de se prononcer le plus tôt possible sur la levée des restrictions assorties à la libération de son client.

« Me Altit met la pression sur la chambre d’appel », estime pour sa part, Le Temps.




Articles les plus lus