Titrologie ou revue de la presse ivoirienne du mercredi 8 avril 2020

Titrologie ou revue de la  presse ivoirienne du mercredi 8 avril 2020
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 08 avril 2020 à 08:04 | mis à jour le 08 avril 2020 à 08:08

Titrologie. Pour la troisième semaine consécutive, la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus, occupe en majeure partie, les Unes des journaux ivoiriens. Ce mercredi 8 avril 2020, les avis sont partagés sur la gestion faite par le gouvernement dans cette guerre ouverte contre la maladie.

Titrologie : Ouattara multiplie les mesures face au Covid-19, Guikahué a chaud

Sans surprise, la gestion par l’Etat ivoirien de la crise sanitaire suscitée par la pandémie du Covid-19 continue d’alimenter la titrologie ivoirienne. Et cela dure depuis un peu plus de trois semaines.

« Plusieurs exonérations, suspensions et reports de paiement arrêtés », informe le Mandat. Donnant ainsi dans sa parution du jour plus de détails sur les secteurs concernés.

« Ouattara veille toujours au grain ! », s’exclame le confrère Rassemblement. Non sans assurer que la guerre contre le Covid-19 se poursuit.

À son tour, le Matin annonce de nouvelles mesures gouvernementales dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

« Le gouvernement durcit le ton », informe le journal. Le confrère ivoirien fait cas de l’obligation pour les conducteurs de Woro-woro et Gbaka du port du masque et de l’équipement de 15 établissements sanitaires en matériel de prévention.

Les journaux de l’opposition eux relèvent de graves manquements dans la gestion de cette crise. « Lutte contre le coronavirus : les faiblesses de la communication de l’Etat », peut-on lire à la manchette du Nouveau Réveil.

Le Temps quant à lui, fait une lucarne sur un ex-patient atteint de la maladie à coronavirus. « Atteint du coronavirus : Témoignage pathétique d’un patient guéri », présente à sa Une le confrère.

Dans sa parution de ce mercredi 8 avril 2020, le journal ivoirien informe des conditions d’hospitalisation dudit patient et relate le message de ce dernier à l’ensemble des Ivoiriens. Pour Notre voie, le Gouvernement politise la gestion de la lutte contre le Coronavirus.


Outre la pandémie du coronavirus, Notre voie et l’Expression révèlent d’éventuels tensions au sein du parti de l‘ex-président Henri Konan Bédié.

« Un député PDCI travaille à la démission de Guikahué », informe le deuxième cité. « Guikahué, ça suffit », relate le Patriote des propos de certains « cadres » du PDCI-RDA.