Abobo : Ils violent une femme de 37 ans et s'enfuient avec son portable

Une femme de 37 ans violée par deux individus à Abobo
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 août 2020 à 09:56 | mis à jour le 06 août 2020 à 11:56

Une femme de 37 ans résidant à Abobo a vécu une terrible expérience. La dame dont l'identité n'a pas été révélée par les services de la Police nationale, a été violée par deux individus dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 août 2020. Les faits se sont déroulés au quartier Belle Ville, précisément au carrefour Power.

Une femme de 37 ans violée par deux individus à Abobo

Âgée de 37 ans, une femme qui tentait à rentrer à son domicile après une journée épuisante a été sauvagement violée par les nommés OA (21 ans) et DL (25 ans). C'était dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 août 2020 dans la commune d'Abobo. Il était environ 2 heures du matin quand la pauvre femme tombe sur les deux lascars. Armés de couteau et de machette, ils la maitrisent avant de la trainer dans la pénombre d'un garage auto situé à quelques mètres, confie la Direction générale de la police nationale. OA et son acolyte ont une sale idée derrière la tête: soumettre leur "otage" à un viol collectif.

Les deux malappris violent la femme de 37 ans à tour de rôle. Ils ont pris le soin de la déposséder de son téléphone portable. Au moment où OA et DL se félicitent d'avoir souillé leur victime, une patrouille de la police appartenant au commissariat du 34e arrondissement les surprend. Les violeurs prennent la fuite, mais ils ont le temps d'être convaincus de la qualité athlétique des policiers présents sur les lieux. Comme le confirme notre source, une course poursuite s'engage entre les bandits et les agents de la police. Les policiers parviennent à mettre le grappin sur l'un des malfrats, qui avait en sa possession le téléphone portable de la femme.


Déterminés à faire regretter leurs actes à OA et DL, les policiers se lancent aux trousses du second délinquant. Leurs recherches se montrent fructueuses. Il sera appréhendé aux environs de 3 heures du matin. Interrogés par les éléments de la Police nationale, les malfrats passent aux aveux . La victime est conduite dans un centre hospitalier avant d'être accompagnée à son domicile par les policiers du commissariat du 34e arrondissement. OA et son complice seront déférés devant le parquet afin de répondre de leurs actes.




Articles les plus lus