Sécurité : Deux bandits abattus par la police à Cocody-Angré

La police nationale engagée à instaurer la sécurité
Par K. Richard Kouassi
Publié le 11 août 2020 à 19:10 | mis à jour le 11 août 2020 à 19:11

Dans sa mission de garantir la sécurité de la population ivoirienne, la Police nationale n'entend pas laisser libre cours aux bandits. Mardi 11 août 2020, des éléments de la direction de la police criminelle ont abattu deux bandits à Cocody, à proximité du Centre hospitalier universitaire (CHU) d'Angré. Les faits se sont déroulés aux environs de 3 heures 30 minutes du matin.

La police nationale engagée à instaurer la sécurité

La direction de la police criminelle vient de frapper fort. Mardi 11 août 2020, des agents de ladite police ont mis fin au règne de deux délinquants à Cocody-Angré, aux environs du Centre hospitalier universitaire. Il était environ 3 heures 30. Le jour des faits, des éléments de la direction générale de la police criminelle tombent sur deux individus à moto, dont l'allure laisse à désirer. En clair, ils sont suspects, comme le précise une source policière. C'est à croire qu'ils avaient quelque chose à se reprocher. Venaient-ils de commettre un acte répréhensible ? Ou peut-être se rendaient-ils sur un terrain, d'opération. Pour l'heure, on ignore les motivations réelles de ces bandits.

Quand ils aperçoivent les policiers, les deux quidams ne se sentent pas en sécurité. Sans perdre de temps, ils ouvrent le feu sur les hommes de la police. Mais mal leur en prit. La riposte des agents de la police criminelle est fatale. Les deux malfrats sont abattus sans plus. Selon la Direction générale de la police nationale, après la fouille, il a découvert deux pistolets automatiques en possession des scélérats. L'identité des deux gangsters n'a pas été révélée par la Police nationale.


La neutralisation de ces individus a été amplement saluée par les internautes qui n'ont pas manqué de féliciter les éléments de la direction de la police nationale. Ils ont laissé des messages d'encouragements aux policiers pour cet acte de bravoure.




Articles les plus lus