Police nationale:Diomandé Vagondo met Youssouf Kouyaté au restreint

Diomandé Vagondo - Youssouf Kouyaté, qu'est-ce qui ne va pas ?

Le ministre de la Sécurité Diomandé Vagondo et le DG de la police Youssouf Kouyaté
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 mai 2020 à 17:42 | mis à jour le 26 mai 2020 à 18:48

Que se passe-t-il réellement au ministère ivoirien de la Sécurité et de la Protection civile ? Cette interrogation est d'autant plus opportune que le ministre Diomandé Vagondo vient de réduire l'influence de Youssouf Konaté, DG de la police, sur la sécurité nationale, apprend-on de Jeune Afrique.

Diomandé Vagondo - Youssouf Kouyaté, qu'est-ce qui ne va pas ?

Y'aurait-il de l'eau dans le gaz du système sécuritaire ivoirien ? Même si les autorités ivoiriennes s'évertuent à rasséréner leurs compatriotes, il n'en demeure pas moins que les faits et gestes, ainsi que les évènements qui ont cours ces derniers temps donnent quelque peu à réfléchir.

Jeune Afrique révélait en effet que dans la lutte antiterroriste menée conjointement par les armées ivoirienne et burkinabè dans la zone frontière des deux pays, un haut gradé avait fait fuité l'information au point de de vouer l'opération Comoé à l'échec. Quoi que...

Des internautes, activistes sur les réseaux sociaux, ne cessent également d'annoncer la création d'armées parallèles au sommet de l'État. Quand bien même toutes ces allégations restent à démontrer de façon formelle, il se trouve toutefois qu'elles détiennent leur pesant d'or dans la suspicion de plus en plus grandissante au sein de la population ivoirienne.

À cinq mois de l'élection présidentielle de 2020, le confrère vient à nouveau d'enfoncer le clou en faisant une autre révélation. À en croire JA, Diomandé Vagondo, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, « a réduit l’influence de Youssouf Kouyaté, le Directeur général de la police nationale » en lui « retirant certaines de ses prérogatives », notamment « la gestion de plusieurs départements clés de la police ».

L'ancien chef d'état-major particulier du Président Alassane Ouattara assure d'ailleurs lui-même, le commandement de ces directions clés de l'appareil sécuritaire. Et ce, avec la caution du Chef de l'État qui a signé un décret dans ce sens, le 4 décembre 2019.


Cette nouvelle disposition obéirait-elle à de nouveaux dispositifs sécuritaires ? Le DG de la police n'assumait-il pas à satisfaction les tâches à lui confiées ?

Quoi qu'il en soit, il serait difficile de mettre les réponses à ces interrogations sur la place publique, car cela relève de la sécurité nationale.